Centre des opérations du gouvernement (COG)

Il assure la coordination stratégique au nom du gouvernement du Canada des interventions en cas d'incident possible ou réel qui touche l'intérêt national.

Le Centre des opérations du gouvernement (COG) offre une intervention d'urgence intégrée tous risques en cas d'incidents (possibles ou réels, d'origine naturelle ou anthropique, accidentelle ou intentionnelle) visant l'intérêt national. En tout temps, il assure la surveillance, produit des rapports, offre une connaissance de la situation à l'échelle nationale, élabore des évaluations intégrées du risque et de produits d'avertissement, effectue la planification à l'échelle nationale et coordonne une gestion pangouvernementale des interventions. Lors des périodes nécessitant des interventions accrues, d'autres ministères et organismes du gouvernement et des organisations non gouvernementales (ONG) travaillent de concert avec le COG, sur place ou à distance.

Surveillance et production de rapports en tout temps

Le COG surveille les événements d'intérêt national (jour et nuit) et transmet des informations à la haute direction, aux gouvernements provinciaux et territoriaux (P/T) et au secteur privé. Il consulte de nombreuses sources d'information et du renseignement, notamment les médias, les organismes d'application de la loi et du renseignement, les organisations de gestion des urgences et le secteur privé à l'échelle internationale, fédérale, provinciales et territoriales, ainsi qu'auprès des ONG.

Connaissance de la situation à l'échelle nationale

Grâce à l'information et au renseignement et qu'il obtient et à l'échange coordonné de ceux-ci avec les partenaires compétents, le COG a la capacité d'acquérir une connaissance de la situation commune liée à l'échelle nationale qui se rapporte à tous les risques, possibles ou réels, visant l'intérêt national et de la transmettre à l'échelle nationale.

Évaluations intégrées du risque et produits d'avertissement

Les produits liés aux incidents possibles ou réels sont préparés et distribués aux partenaires compétents en fonction de la connaissance de la situation. Parmi ces produits, on compte entre autres des avis d'incidents, des rapports de situation sur les incidents et les mesures d'intervention, des rapports techniques et des produits de géomatique, qui contribuent tous à faciliter les échanges sur les incidents et leur compréhension. Le COG effectue des évaluations du risque en fonction de l'information et du renseignement qu'il possède. Il peut ainsi offrir des renseignements exacts, opportuns et complets aux hauts fonctionnaires et aux représentants élus et pour élaborer rapidement une intervention adéquate pour l'incident en cours.

Planification à l'échelle nationale

Le COG évalue le besoin d'élaborer ou de modifier des plans en vue de prévenir, d'atténuer ou de gérer les incidents. Les plans d'urgence visant des incidents particuliers (p. ex. pandémie, inondation, séisme) demandent la coordination des activités de plusieurs ministères et organismes, ainsi que la mise à disposition de main-d'œuvre, de matériel ou de transport des ressources vers les régions touchées par une urgence. Le COG reçoit les demandes d'aide des gouvernements fédéral et P/T et fait partie du processus de planification. La planification se fait toujours en collaboration avec les partenaires, permettant l'harmonisation des responsabilités et des pouvoirs existants.

Le Plan fédéral d'intervention d'urgence (PFIU) a été élaboré afin d'assurer la coordination de l'intervention fédérale en situation d'urgence lorsque celle-ci nécessite l'intervention intégrée du gouvernement du Canada. Le Plan fournit un cadre pour la coordination et la collaboration interministérielle.

Le Système national d'intervention en cas d'urgence (SNIU) s'inscrit dans le système de gestion des interventions du Canada, qui fournit une stratégie coordonnée d'intervention d'urgence. Le SNIU se fonde sur un concept d'intervention normalisé, mais flexible, qui décrit les liens entre les systèmes d'intervention en cas d'urgence fédéral et P/T pour tous les types de dangers, facilite et accélère la coordination et la prise de décisions fédéral et P/T. Il normalise la terminologie, la méthodologie et les produits d'information, qui seront utiles aux gouvernements et aux intervenants fédéral et P/T, pour faciliter l'échange de renseignements et la coordination des demandes d'aide.

Gestion pangouvernementale des interventions

La gestion des interventions en soi est un aspect complémentaire à toutes les activités susmentionnées. La gestion des interventions consiste principalement à assurer une mise en œuvre coordonnée de plans ou de processus établis, en collaboration avec tous les partenaires, pour intervenir de façon harmonisée. De plus, cette étape permet de cerner les problèmes d'intérêt pour la planification et la prise de décision continue.

Appui à la haute direction

Le COG, de concert avec tous ses partenaires, informe les hauts fonctionnaires de l'évolution des incidents et détermine les questions qu'ils doivent régler. Le COG présente aux cadres supérieurs responsables de la prise de décisions les questions évaluées et les plans d'action élaborés ou donne des conseils à ce sujet. C'est lui qui est responsable de la mise en œuvre des décisions.

Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC)

Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) fonctionne au sein de Sécurité publique Canada et collabore avec des partenaires au Canada et ailleurs pour atténuer les cybermenaces pour les réseaux essentiels à l'extérieur du gouvernement fédéral. Il utilise des systèmes permettant d'assurer le bon fonctionnement des infrastructures essentielles du Canada, comme les réseaux électriques et financiers, et conserver les renseignements commerciaux de valeur qui sont à la base de notre prospérité économique. Le CCRIC aide les propriétaires et les exploitants de systèmes d'importance nationale, y compris les infrastructures essentielles, et est chargé de coordonner l'intervention nationale en cas d'incident important de cybersécurité.



Date de modification :