Centre des opérations du gouvernement (COG)

Au nom du gouvernement du Canada, le COG dirige et appuie la coordination des interventions en cas d’incident d’intérêt national.

Le Centre des opérations du gouvernement (COG) offre une intervention d‘urgence intégrée tous risques en cas d’incident (possible ou réel, d’origine naturelle ou anthropique, accidentel ou intentionnel) touchant l’intérêt national. En tout temps, il assure la surveillance, produit des rapports, offre une connaissance de la situation à l’échelle nationale, élabore des évaluations intégrées du risque et des produits d’avertissement, effectue la planification à l’échelle nationale et coordonne une gestion pangouvernementale des interventions. Lors des périodes nécessitant des interventions accrues, d’autres ministères et organismes du gouvernement et des organisations non gouvernementales (ONG) travaillent de concert avec le COG, sur place ou à distance.

Responsabilités du COG

Surveillance en tout temps et production de rapports

Le COG surveille les événements d’intérêt national (jour et nuit) et transmet de l’information à la haute direction et aux gouvernements provinciaux et territoriaux (PT) ainsi qu’aux ONG et au secteur privé, au besoin. Il consulte de nombreuses sources d’information et du renseignement, notamment les médias, les organismes d’application de la loi et du renseignement, les organisations de gestion des urgences et le secteur privé à l’échelle internationale, fédérale, provinciale et territoriale, ainsi que des ONG.

Connaissance de la situation à l’échelle nationale

Grâce à l’information et au renseignement qu’il obtient et à l’échange coordonné de ceux-ci avec les partenaires compétents, le COG a la capacité d’acquérir une connaissance de la situation commune à l’échelle nationale qui se rapporte à tous les risques, possibles ou réels, visant l’intérêt national et de la transmettre à l’échelle nationale.

Évaluations intégrées du risque et produits d’avertissement

Les produits liés aux incidents possibles ou réels sont préparés et distribués aux partenaires compétents en fonction de la connaissance de la situation. Parmi ces produits, on compte entre autres des avis d’incidents, des rapports de situation faisant le point sur les incidents et les mesures d’intervention, des rapports techniques et des produits de géomatique, qui contribuent tous à faciliter les échanges sur les incidents et leur compréhension. Le COG effectue des évaluations des risques en fonction de l’information et du renseignement qu’il possède. Il peut ainsi offrir des renseignements exacts, opportuns et complets aux hauts fonctionnaires, aux représentants élus et au secteur privé pour élaborer rapidement une intervention adéquate à l’incident en cours.

Planification à l’échelle nationale

Le COG évalue le besoin d’élaborer ou de modifier des plans en vue de prévenir, d’atténuer ou de gérer les incidents. Les plans d’urgence visant des incidents particuliers (p. ex. pandémie, inondation, séisme) demandent la coordination des activités de plusieurs ministères et organismes, ainsi que la mise à disposition de main-d’œuvre, de matériel ou de transport des ressources vers les régions touchées par l’incident d’intérêt national. Le COG reçoit les demandes d’aide des gouvernements fédéral et PT, qui font partie du processus de planification. La planification se fait toujours en collaboration avec les partenaires, permettant l’harmonisation des responsabilités et des pouvoirs existants.

Gestion pangouvernementale des interventions

La gestion des interventions en soi est un aspect complémentaire à toutes les activités susmentionnées. La gestion des interventions consiste principalement à assurer une mise en œuvre coordonnée des plans ou des processus établis, en collaboration avec tous les partenaires, pour intervenir de façon harmonisée. De plus, cette étape permet de cerner les problèmes d’intérêt pour la planification et la prise de décision continue.

Appui à la haute direction

Le COG, de concert avec tous ses partenaires, informe la haute direction de l’évolution des incidents et détermine les questions qu’ils doivent régler. Le COG présente aux cadres supérieurs les questions évaluées et les plans d’action élaborés pour qu’ils prennent une décision ou donnent des conseils à ce sujet. C’est lui qui est responsable de la mise en œuvre des décisions.

Plan fédéral d’intervention d’urgence

Le Plan fédéral d’intervention d’urgence a été élaboré afin d’assurer la coordination de l’intervention fédérale en situation d’urgence lorsque celle-ci nécessite l’intervention intégrée du gouvernement du Canada. Le Plan comporte des composantes nationales et régionales qui fournissent un cadre pour l’intégration efficace des efforts déployés dans l’ensemble du gouvernement fédéral.

Exercices nationaux

La Section des exercices du COG est chargée de coordonner le choix des priorités d’exercice et de l’exercice fédéral prioritaire (échelle nationale) en collaboration avec le milieu fédéral des exercices. La Section doit également gérer le programme national d’exercice.

En fonction de l’exercice prioritaire approuvé, le COG peut être le responsable de l’exercice, ou appuyer l’organisme fédéral qui en est responsable. Cette fonction comprend la conception, la préparation, l’exécution et l’évaluation d’exercices pangouvernementaux. Le COG mène aussi les exercices des comités de la haute direction dans le cadre de la gouvernance du Plan fédéral d’intervention d’urgence.

Produits de géomatique

Le COG prépare des produits de géomatique contenant de l’information et des analyses servant à renforcer les capacités du COG à assurer une coordination et une orientation stratégiques ou à gérer des incidents en cours ou à venir susceptibles de toucher l’intérêt national. La Section géomatique du COG est également un utilisateur autorisé du gouvernement des images satellites en cas d’urgence déclarée. Elle coordonne toutes les demandes RADARSAT qui traitent d’enjeux nationaux en matière de gestion des urgences.

Amélioration continue de l’intervention fédérale en cas d’incident (ACIFI)

Les comptes rendus après action et les leçons tirées sont recueillis après les grands événements auprès des partenaires fédéraux, y compris le COG, afin d’assurer que les pratiques exemplaires sont relevées et que les interventions à des événements futurs sont améliorées. Actuellement, le COG élabore un programme (ACIFI) pour suivre les recommandations stratégiques qui se dégagent de ces processus après action. L’ACIFI se situe dans le système de gouvernance du Plan fédéral d’intervention d’urgence, permettant à tous les partenaires de l’intervention du gouvernement fédéral de travailler ensemble pour permettre une amélioration continue. Grâce à une approche centralisée et coordonnée à l’égard de l’amélioration, l’ACIFI peut améliorer plus efficacement l’état de préparation du gouvernement fédéral et fournir les éléments de preuve pour appuyer la prise de décisions par la haute direction.

Gestion des incidents

Le COG évalue en moyenne 3 500 incidents par année, qui sont triés en vue de l’intervention. Au cours d’une année donnée, on peut compter plus de 250 incidents qui répondent aux critères suscitant le déclenchement d’une alerte auprès du gouvernement, ainsi que le lancement d’une évaluation des risques, d’une planification et d’une intervention coordonnée. Les équipes d’intervention en cas d’incident sont formées dans le cadre de la préparation et de l’intervention du COG. De plus, environ de 30 à 40 incidents comportent des activités touchant à la sécurité nationale pour lesquelles le COG réalise des évaluations des risques et assure une coordination et une planification interministérielles. Le COG est donc souvent appelé à gérer plus d’un incident simultanément. Compte tenu de sa structure et de ses capacités, le COG peut faire office de centre des opérations réduit de remplacement, ou est défini comme tel, pour les ministères et organismes partenaires, si la situation le justifie.



Date de modification :