Rançongiciel Cryptolocker

Numéro : AL13-008
Date : Le 26 novembre 2013

Objet

La présent alerte a pour but de renseigner les lecteurs sur le rançongiciel Cryptolocker et de leur fournir des lignes directrices quant à la façon d'y réagir. Elle contient également des conseils de prévention visant à atténuer les risques liés à la menace que représente ce logiciel malveillant.

Évaluation

Le rançongiciel Cryptolocker est un logiciel malveillant qui restreint l'accès à l'ordinateur infecté. Il chiffre les fichiers de la victime et exige qu'elle paie une rançon pour récupérer ses données. Une fois infecté, l'ordinateur ouvre une fenêtre contextuelle qui contient un message expliquant à la victime qu'elle doit verser une somme d'argent quelconque, habituellement entre 100 et 300 $, au moyen du système de paiement en ligne GreenDot ou MoneyPack, ou encore sous forme de Bitcoins (monnaie virtuelle ayant cours actuellement dans Internet). La victime est informée qu'elle dispose d'une fenêtre de 72 à 100 heures pour obtempérer et que, passé ce délai, elle n'aura plus la possibilité de déchiffrer ses fichiers.

Le rançongiciel Cryptolocker est unique en son genre puisqu'il chiffre non seulement les fichiers conservés dans l'ordinateur local, mais également ceux qui sont stockés dans les lecteurs réseau partagés, les dispositifs de stockage USB, les disques durs externes et même certains systèmes de stockage en nuage. Par conséquent, si le logiciel malveillant infecte l'ordinateur d'un utilisateur qui a accès aux lecteurs partagés sur le réseau de l'organisation, il peut également chiffrer tous ces fichiers.

À l'heure actuelle, le principal vecteur d'infection semble être le courriel d'hameçonnage contenant une pièce jointe malveillante. Des rapports font état de courriels en anglais dont le contenu de la ligne d'objet apparaît dans la liste non exhaustive fournie ci-dessous.

Exemples de ligne d'objet :

Mesure suggérée

Si une infection par rançongiciel survient, le CCRIC recommande ne pas payer la rançon. Même si la victime obtempère et récupère ses données, rien ne garantit que le logiciel malveillant a été retiré de son ordinateur et qu'il ne se manifestera plus par la suite. Au contraire, le CCRIC invite les utilisateurs et les administrateurs ciblés par un rançongiciel de signaler l'incident à une organisation locale d'application de la loi.

Autres mesures recommandées :

Références

Guide de rétablissement à la suite d'une infection par un logiciel malveillant du CCRIC : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/cybr-ctr/2011/tr11-001-fra.aspx

Guide sur les rançongiciels du CCRIC :
http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/cybr-ctr/2013/in13-004-fra.aspx

Page Web sur les infections par le rançongiciel Cryptolocker de l'équipe US-CERT :
http://www.us-cert.gov/ncas/alerts/TA13-309A (en anglais)

http://www.cod.edu/about/information_technology/security/pdf/ransomware20131031_cryptolocker.pdf (en anglais)
http://www.securelist.com/en/blog/208214109/CryptoLocker_Wants_Your_Money (en anglais)

http://nakedsecurity.sophos.com/2013/10/18/CryptoLocker-ransomware-see-how-it-works-learn-about-prevention-cleanup-and-recovery/ (en anglais)

http://www.tripwire.com/state-of-security/top-security-stories/public-utilitys-systems-shut-cyber-attack/ (en anglais)

http://www.bleepingcomputer.com/virus-removal/CryptoLocker-ransomware-information (en anglais)

Note aux lecteurs

En appui à la mission de Sécurité publique Canada de bâtir un Canada sécuritaire et résilient, le mandat du CCRIC est d'aider à assurer la sécurité et la résilience des cybersystèmes essentiels non gouvernementaux à la base de la sécurité nationale, de la sécurité publique et de la prospérité économique du pays. À titre d'équipe d'intervention en cas d'incident lié à la sécurité informatique du Canada, le CCRIC agit comme centre national de coordination pour la prévention, l'atténuation, l'intervention et le rétablissement liés aux incidents cybernétiques commis contre des systèmes non fédéraux. Pour ce faire, il formule des conseils éclairés, offre du soutien et coordonne l'échange de renseignements ainsi que l'intervention.

S'il vous plaît noter que la clé PGP du CCRIC a récemment été mise à jour.
http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/ntnl-scrt/cbr-scrt/_fl/CCIRCPublicPGPKey.txt

Pour obtenir des renseignements de nature générale, veuillez communiquer avec la division des Affaires publiques de l'organisme :

Téléphone : 613-944-4875 ou 1-800-830-3118  
Télécopieur : 613-998-9589 
Courriel : ps.communications-communications.sp@canada.ca

Date de modification :