Entités inscrites actuellement

La présente page Web a été préparée uniquement pour la commodité des lecteurs et n'a aucune valeur officielle. Aux fins d'interprétation et d'application de la loi, le lecteur doit consulter les lois adoptées par le Parlement qui sont publiées sous la rubrique « Lois sanctionnées », la Partie III de la Gazette du Canada et le recueil annuel des lois du Canada. Le lecteur doit également consulter les règlements enregistrés par le greffier du Conseil privé et publiés dans la Partie II de la Gazette du Canada. Ces publications se trouvent dans la plupart des bibliothèques publiques.

Plusieurs de ces entités inscrites sont connues sous différents noms. L'orthographe de certains noms pourrait varier aussi. Cliquez sur le nom de l'entité pour en avoir la description, les différents noms et orthographes ainsi que la date de l'inscription.



Al Chabaab

Autres noms
Harakat Shabaab Al Moudjahidine, Al Chabab, Chabaab, la Jeunesse, Mouvement des moudjahidin al Shabaab, Mouvement de la jeunesse moudjahidin, MJM, Jeunes moudjahidin, Hizbul Shabaab, Hisb'ul Shabaab, al-Shabaab al-Islamiya, Aile jeunesse, al Shabaab al-Islaam, al-Shabaab al-Jihad, l'Union de la jeunesse islamique, le Mouvement populaire de résistance dans la terre des deux migrations

Description
Al Chabaab est un groupe islamiste organisé, mais en évolution constante, voué à instaurer un califat en Somalie, à mener le jihad contre les ennemis de l'Islam, à chasser les forces étrangères du pays et à supprimer toute influence occidentale en territoire somalien. Groupe militaire le plus puissant et le mieux organisé, financé et armé en Somalie à l'heure actuelle, il exerce une domination sur la plus vaste étendue de territoire dans le sud de la Somalie. Al Chabaab a perpétré des attentats suicide, réalisé des attentats à l'aide de mines terrestres et de bombes en bordure de route commandées à distance et commis des assassinats ciblés contre les forces de sécurité de l'Éthiopie et de la Somalie, des représentants officiels du gouvernement, des journalistes et des dirigeants de la société civile. Il a aussi perpétré des attentats suicide en Ouganda en représailles à la présence en Somalie des forces ougandaises de maintien de la paix. Le groupe serait étroitement lié à Al-Qaïda et a récemment prêté allégeance officiellement à Oussama ben Laden et à son réseau terroriste.

Date d'inscription sur la liste
2010-03-05

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al-Jamaa al-islamiya (AJAI)

Autres noms
Groupe islamique (GI)

Description
Al Jamaa al-Islamyia (AJAI) a vu le jour au début des années 70 en tant que mouvement étudiant islamiste sur les campus égyptiens. À la fin de la décennie, l'organisation a commencé à préconiser le recours à la violence pour obtenir des changements. Son objectif premier était, et continue d'être, à renverser le gouvernement égyptien et à le remplacer par un État islamique régi par la charia. Dans ses attentats, AJAI prenait principalement pour cible les policiers et les fonctionnaires, les informateurs et les sympathisants du gouvernement ainsi que les touristes étrangers et les coptes. AJAI a aussi perpétré le pire attentat terroriste dans l'histoire de l'Égypte à Louxor en 1997 : cinquante-huit touristes étrangers et quatre Égyptiens ont été tués.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al Jihad (AJ)

Autres noms
Jihad islamique égyptien (JIE)

Description
Al Jihad (AJ) a été formé à la fin des années 70, en Égypte, un mouvement violent issu des Frères musulmans. Ses objectifs consistent à renverser le gouvernement égyptien et à le remplacer par un État islamique. Les activités de l'AJ ont toujours ciblé d'importants dirigeants du gouvernement égyptien ainsi que les intérêts américains et israéliens en Égypte et à l'étranger. L'AJ a participé entre autres à l'assassinat du président égyptien Anwar Sadat en 1981, à un attentat à la bombe commis contre l'ambassade égyptienne à Islamabad en 1995, et aux attentats à la bombe commis contre deux ambassades américaines en 1998 en Afrique. Le groupe a des liens avec Oussama ben Laden, Al-Qaïda et Avant-garde de la conquête. Il est aussi l'un des signataires de la fatwa (décret religieux) de 1998 contre les États-Unis et Israël.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al-Ittihad Al-Islam (AIAI)

Autres noms
S.O.

Description
Al-Ittihad Al-Islam (AIAI) est un groupe extrémiste somalien fondé dans les années 80 et dont l'objectif est de fonder un émirat en Somalie et dans les territoires habités par les Somaliens dans la Corne de l'Afrique. Il a principalement exercé ses activités en Somalie et a maintenu une présence en Éthiopie, au Kenya et à Djibouti. AIAI a occupé le devant de la scène après la chute du régime de Barre en Somalie et aurait entretenu des liens avec al-Qaïda (AQ). Pour parvenir à ses fins, AIAI a eu recours aux attentats à la bombe, aux tentatives d'assassinat ainsi qu'à l'enlèvement et au meurtre de travailleurs humanitaires.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al-Mourabitoune

Autres noms
Al-Murabitoun, Mourabitounes, Al-Mourabitoun, Al-Morabitoune et Les Almoravides.

Description
Al-Mourabitoune, qui est basé en Afrique de l'Ouest, a été créé par la fusion du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest et de l'el-Mouakine bi dima en août 2013. Le principal objectif du groupe est de propager le jihad à l'ensemble de l'Afrique du Nord. Le groupe a été formé pour renforcer les efforts contre les forces militaires françaises et ses intérêts au Mali. Al-Mourabitoune a perpétré une activité terroriste. Le 8 février 2014, cinq travailleurs humanitaires maliens ont été enlevés près de Gao au Mali.

Date d'inscription sur la liste
2014-06-02

Date de revue sur la liste
S.O.


el-Mouakine bi dima

Autres noms
Al Mouaquioune bi addimaa, Katibat al-Muqaoon bil-Dumaa, al-Muwaqun Bi-Dima, Al Muawaqqi'un bi 'l-Dima, al-Mouwakoune bi-Dimaa, al Mua'qi'oon Biddam, Les Signataires par le sang, El Mouwakaoune Bidame, Those Who Have Signed Through Blood, the Signatories for Blood, the Signatories in Blood et Ceux qui signent avec leur sang.

Description
En décembre 2012, Mokhtar Belmokhtar, un ancien commandant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a créé el-Mouakine bi dima (MBD), avec l'objectif d'empêcher toute éventuelle intervention militaire occidentale ou africaine dans le Nord du Mali et d'instaurer la charia en Afrique du Nord. Des exécutants de MBD ont perpétré des attentats suicides et s'en sont pris à des installations civiles. Par exemple, le MBD a revendiqué l'attentat commis le 16 janvier 2013 contre le complexe gazier de Tiguentourine, situé à proximité de la ville d'In Amenas, dans l'est de l'Algérie. Armés de fusils d'assaut, de lance-roquettes et de mines antichars, des militants de MBD ont pris en otages des dizaines de travailleurs étrangers et algériens. L'attentat a fait au moins 48 morts parmi les otages.

Date d'inscription sur la liste
2013-11-07

Date de revue sur la liste
S.O.


Al-Qaïda

Autres noms
Islamic Army, Islamic Salvation Foundation, the Base, Group for the Preservation of the Holy Sites, Islamic Army for the Liberation of the Holy Places, World Islamic Front for Jihad Against Jews and Crusaders, Usama Bin Ladin Network, Usama Bin Ladin Organization et Qa'idat al-Jihad

Description
Fondé en 1988 par Oussama ben Laden, Al-Qaïda constitue le centre stratégique et l'élément moteur du mouvement terroriste islamiste à l'échelle mondiale. Le groupe vise, entre autres, à unir les musulmans contre les États-Unis et leurs alliés, à renverser les régimes qu'il juge ~ non islamiques ~ et à chasser les Occidentaux et les non-musulmans des pays musulmans. Parmi les activités d'Al-Qaïda, on compte des attentats suicide, des attentats à la bombe simultanés, des enlèvements et des détournments d'avions. Al-Qaïda a consolidé ses liens avec d'autres groupes terroristes islamistes attachés aux mêmes principes et exerce son emprise sur ceux-ci au point de vue stratégique. Il est une source d'encouragement et d'inspiration pour ses organisations alliées partout dans le monde. Le réseau d'Al-Qaïda a été lié, à la fois directement et indirectement, aux attentats à la bombe perpétrés en 1998 contre deux ambassades des États-Unis et en 2000 contre l'USS Cole. En outre, il était l'auteur des attentats commis le 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et le Pentagone ainsi que d'une tentative d'attentat à la bombe contre le système de métro new-yorkais en 2009.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA)

Autres noms
Al-Qaida pour la péninsule arabique, Al-Qaida de l'organisation du Djihad dans la péninsule arabique, Tanzim Qa'idat al-Jihad fi Jazirat al-Arab, organisation Al-Qaida dans la péninsule arabique, Al-Qaida dans la péninsule sud-arabique, et Al-Qaida au Yémen (AQY)

Description
Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), une ramification yéménite du réseau al-Qaïda d'Oussama Ben Laden, a annoncé sa création en janvier 2009. Ses principaux objectifs sont de débarrasser la péninsule Arabique de toute influence étrangère – surtout des militaires et des entrepreneurs occidentaux – et d'établir un seul califat pour remplacer les régimes au pouvoir en Arabie saoudite et au Yémen. Les attentats les plus marquants perpétrés par AQPA sont des attentats suicide. Toutefois, le groupe a aussi lancé des raids de type guérilla contre des cibles militaires et l'appareil de sécurité. AQPA est également responsable de l'attentat raté du 25 décembre 2009, lors duquel un de ses collaborateurs a tenté de faire détoner une bombe à bord d'un avion de la Northwest Airlines qui s'apprêtait à atterrir à Detroit.

Date d'inscription sur la liste
2010-12-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)

Autres noms
Tanzim Qaedat bi-Bilad al-Maghrab al-Islami, Tanzim al-Qa´ida fi bilad al-Maghreb al-Islamiya, The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb, Al-Qa´ida Organisation in the Lands of the Islamic Maghreb, Al-Qa´ida in the Islamic Maghreb, Al-Qa´ida in the Lands of the Islamic Maghreb, al-Qaïda dans les pays du Maghreb islamique, Salafist Group for Call and Combat (GSPC), Groupe salafiste pour la prédication et le combat, the Salafist Group for Preaching and Combat

Description
AQMI est un groupe extrémiste sunnite militant qui a vu le jour sous le nom de Groupe islamique armé (GIA), un mouvement islamiste armé de résistance au gouvernement laïque d'Algérie. En 1998, une faction dissidente du GIA s'est déclarée indépendante du groupe original, estimant que les tactiques brutales du GIA nuisaient à la cause islamiste. Prenant le nom de Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), cette faction a obtenu l'appui de la population algérienne en jurant de continuer de lutter contre le gouvernement tout en évitant d'assassiner aveuglement des civils. Le GSPC s'est officiellement fusionne avec al-Qaïda en septembre 2006, adoptant le nom d'al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), et annonçant le changement en janvier 2007. AQMI est le plus grand et le plus efficace des groupes armes extrémistes en territoire algérien. Depuis sa fusion avec al-Qaïda, AQMI a aussi adopte l'idéologie du jihad mondial. Le groupe soutient un tempo opérationnel rapide depuis qu'il a adopte le nom d'AQMI, appliquant des tactiques terroristes usuelles en Algérie, comme les embuscades de style guérilla, des engins explosifs improvises contre les militaires et les attentats au camion piège contre des cibles gouvernementales. AQMI continue d'enlever des Occidentaux et de les échanger contre des rançons et la libération de militants islamiques incarcérés.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Ansar al-Islam (AI)

Autres noms
Partisans de l'Islam, Aides de l'Islam, Supporters de l'Islam, Soldats de Dieu, Talibans du Kurdistan, Soldats de l'Islam, Supporters de l'Islam du Kurdistan, Supporters de l'Islam au Kurdistan, Partisans de l'Islam au Kurdistan et Ansar al-Sunna

Description
Un des plus importants groupes anticoalition en Irak, Ansar al-Islam (AI) est le fruit de la fusion, en 2001, de plusieurs factions islamistes kurdes. Il est en relation avec Al-Qaïda et entretient des liens étroits avec Al-Qaïda en Irak. AI a pour but d'expulser de l'Irak tous les soldats étrangers, de contrer l'influence grandissante des communautés chiite et kurde laïque au pays et de fonder un État irakien indépendant régi par la charia. En 2002, AI a tenté d'assassiner le premier ministre de l'Union patriotique du Kurdistan. En 2004, AI a été l'auteur d'un double attentat suicide perpétré contre le siège de deux partis politiques kurdes. Plus de 60 personnes ont été tuées et plus de 200 autres ont été blessées. Il est aussi reconnu pour enlever et exécuter des ressortissants étrangers. Il a souvent recours à la décapitation de ses otages et diffuse une vidéo de l'acte sur Internet.

Date d'inscription sur la liste
2004-05-17

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Armée islamique d'Aden (AIA)

Autres noms
Armée islamique d'Aden-Abyan (AIAA), Armée islamique d'Aden-Abian, Armée islamique d'Aden-Abyane, Armée islamique d'Aden-Abiane, Armée de Mohammed et Jaish Adan Al Islami.

Description
L'Armée islamique d'Aden est une organisation basée au Yémen qui préconise le renversement du gouvernement yéménite et l'instauration d'une théocratie islamiste. Luttant contre les influences occidentales non seulement au Yémen mais aussi dans le monde islamique, l'AIA s'oppose à l'utilisation des ports et des bases yéménites par les États-Unis et d'autres pays occidentaux, en plus d'appeler à l'expulsion des forces occidentales dans le Golfe. Guidée par ces objectifs, elle a recours à des tactiques terroristes pour parvenir à ses fins y compris le ciblage d'étrangers et des représentants politiques d'États étrangers. L'AIA a établi des liens avec d'autres groupes terroristes, notamment Al-Qaïda.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Asbat Al-Ansar (AAA) (« La Ligue des partisans »)

Autres noms
Osbat Al Ansar, Usbat Al Ansar, Esbat Al-Ansar, Isbat Al Ansar, Usbat-ul-Ansar, Band of Helpers, Band of Partisans et League of the Followers

Description
Asbat Al-Ansar (AAA) est un groupe islamiste extrémiste libanais lié à Al-Qaïda dont le principal objectif consiste à promouvoir l'établissement d'un État islamique au Liban. Il s'oppose aux institutions chrétiennes, laïques et chiites du pays. Par le passé, AAA s'en est pris à l'État libanais et à des cibles au pays qu'il considère comme non-islamiques. Par exemple, deux membres d'AAA ont attaqué un tribunal de Saïda en 1999 et tué quatre personnes. AAA a participé à deux projets visant à assassiner l'ambassadeur des États-Unis au Liban. Depuis au moins 2005, il envoie des recrues combattre les forces de la coalition en Irak.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Association mondiale tamoule (AMT)

Autres noms
S.O.

Description
Fondée en 1986, l'Association mondiale tamoule (AMT) est devenue un groupe de façade connu important des Tigres libérateurs de l'Eelam tamoul (TLET) au Canada. Les dirigeants de l'AMT suivent les ordres des TLET et ont joué un rôle prépondérant dans la collecte de fonds au Canada au profit des TLET. Les représentants de l'ATM sollicitent des dons auprès de la population tamoule canadienne et ont été mêlés à des actes d'intimidation et d'extorsion pour se procurer des fonds.

Date d'inscription sur la liste
2008-06-13

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Aum Shinrikyo (Aum)

Autres noms
Aum Shinri Kyo, Aum, Aum Supreme Truth (Vérité suprême de Aum), A. I. C. Comprehensive Research Institute, A. I. C. Sogo Kenkyusho et Aleph

Description
Fondée au Japon en 1987, Aum Shinrikyo (Aum) est une organisation religieuse qui regroupe un ensemble hétéroclite de croyances tirées de diverses religions, surtout du bouddhisme, et de science-fiction ainsi que des prophéties de Nostradamus. Aum aspirait à dominer le Japon, puis le monde, et, par la suite, à créer une société utopique à l'échelle mondiale. Même si elle était pacifique au début, l'organisation est devenue de plus en plus dangereuse et violente en tentant activement de provoquer la fin du monde. En 1994, Aum a perpétré son premier attentat au sarin contre des civils japonais en libérant l'agent neurotoxique à Matsumoto. Sept personnes ont été tuées et plus d'une centaine d'autres ont été blessées. Puis, en 1995, Aum a libéré du sarin dans le métro de Tokyo. Dans cet attentat, le plus tristement célèbre de l'organisation, douze personnes ont été tuées et des milliers d'autres ont été blessées.

Date d'inscription sur la liste
2002-12-10

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Autodefensas Unidas de Colombia (AUC)

Autres noms
Autodéfenses unies de Colombie et United Self-Defense Forces of Colombia

Description
L'Autodefensas Unidas de Colombia (AUC) est une organisation terroriste de droite qui chapeaute divers groupes paramilitaires de même tendance. Déterminée à contrer l'influence et les activités des guérillas de gauche, l'AUC est entrée en conflit avec l'Armée nationale de libération (ELN) et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), groupes terroristes rivaux. L'AUC est étroitement liée au narcotrafic, et les recettes générées par la contrebande de stupéfiants font partie intégrale de ses opérations. Pour atteindre ses objectifs, l'AUC applique diverses tactiques, notamment l'assassinat, l'intimidation, la torture et l'enlèvement.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Avant-garde de la conquête (AGC)

Autres noms
S.O.

Description
Basé en Égypte, l'AGC est une aile armée radicale de Al Jihad. Ses objectifs consistent à renverser le gouvernement égyptien et à le remplacer par un État islamique, ainsi qu'à attaquer les États-Unis et les intérêts israéliens en Égypte et à l'étranger. L'AGC a été impliqué dans des actes de terrorisme dont les tentatives d'assassinat perpétrées contre le ministre de l'Intérieur, le premier ministre et le président de l'Égypte.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Babbar Khalsa International (BKI)

Autres noms
Babbar Khalsa

Description
Babbar Khalsa – International (BKI) est une organisation terroriste sikhe dont le but est d'établir un État fondamentaliste sikh indépendant, le Khalistan (Terre des purs), sur le territoire actuel du Pendjab, en Inde. Il se livre à plusieurs activités, notamment des attaques armées, des assassinats et des attentats à la bombe, et il a des membres au Pakistan, en Amérique du Nord, en Europe et en Scandinavie.

Date d'inscription sur la liste
2003-06-18

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Boko Haram

Autres noms
Jama'atu Ahlis Sunna Lidda'awati Wal-Jihad (Partisans de la sunna pour la prédication et le djihad / Groupe engagé dans la propagation de l'enseignement du Prophète et du djihad)

Description
Boko Haram est un groupe djihadiste salafiste actif dans le nord du Nigeria, dont l'objectif ultime consiste à renverser le gouvernement de ce pays et à appliquer la charia. Le groupe souhaite instaurer au Nigeria un système politique calqué sur celui implanté en Afghanistan sous le régime des talibans. Boko Haram a perpétré un attentat suicide en août 2011, contre le siège des Nations Unies à Abuja, au Nigeria. L'explosion a fait 23 morts. Le groupe commet notamment des assassinats de personnalités politiques et religieuses, des attaques à l'arme légère, des attentats à la bombe artisanale et des attentats suicide. Entre 2010 et 2012, Boko Haram a commis plus de 300 attentats qui ont fait un millier de morts.

Date d'inscription sur la liste
2013-12-24

Date de revue sur la liste
S.O.


Brigade al-Qods des Gardiens de la révolution islamique

Autres noms
Pasdaran-e Enghelab-e Islami (Pasdaran), Sepah-e Qods, Qods/Quds, Al-Qods, Force Al-Qods, Force Qods, Qods Corps, Jerusalem Corps, Brigade de Jérusalem et Brigade al-Qods.

Description
La Brigade al-Qods des Gardiens de la révolution islamique est l'unité clandestine des Gardiens de la révolution islamique (GRI) chargée des opérations menées à l'étranger et de la diffusion dans le monde de l'idéologie de la révolution islamique par l'entremise, entre autres, d'activités de facilitation du terrorisme. La Brigade al-Qods des Gardiens de la révolution islamique fournit des armes, des fonds et un entraînement paramilitaire à des groupes extrémistes, dont aux talibans, au Hezbollah libanais, au Hamas, au Jihad islamique palestinien (JIP) et au Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG).

Date d'inscription sur la liste
2012-12-17

Date de revue sur la liste
S.O.


Ejército de Liberación Nacional (ELN)

Autres noms
Armée nationale de libération et Armée de libération nationale

Description
Fondé en 1964, l'Ejército de Liberación Nacional (ELN) est le deuxième plus important groupe rebelle gauchiste en Colombie après les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Le principal objectif de l'ELN est de « faire la conquête du pouvoir pour le peuple » et d'instaurer un gouvernement révolutionnaire. Le groupe estime que la participation étrangère dans l'industrie pétrolière de la Colombie constitue une violation de la souveraineté du pays, et affirme que les entreprises étrangères exploitent injustement les ressources naturelles de la Colombie. L'ELN se livre à des enlèvements, à des détournements d'avion, à des attentats à la bombe, à l'extorsion et à la guérilla. De nombreuses attaques de l'ELN visent l'industrie pétrolière de la Colombie, les manifestations politiques, et les personnalités politiques.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Émirat du Caucase

Autres noms
Imarat Kavkaz et Émirat islamique du Caucase

Description
L'Émirat du Caucase est un réseau extrémiste islamiste salafiste sunnite qui a vu le jour en octobre 2007. Son objectif est de renverser les gouvernements laïcs des républiques du Nord Caucase pour y instaurer un émirat islamique fondé sur une interprétation salafiste de la charia. L'Émirat du Caucase s'est livré à diverses activités terroristes en Russie et dans les républiques du Nord Caucase : embuscades menées au moyen d'armes légères, assassinats ciblés perpétrés par des tireurs d'élite, attentats à la bombe artisanale et attentats suicide. Depuis sa création, le réseau commet des attentats sur une base quasi quotidienne dans toutes les républiques du Nord Caucase ainsi qu'en Russie, tuant ou blessant ainsi de nombreux citoyens et membres du personnel de sécurité.

Date d'inscription sur la liste
2013-12-24

Date de revue sur la liste
S.O.


État Islamique

Autres noms
État islamique en Irak et au Levant, EIIL, État islamique d'Irak et d'al-Cham, EIIC, État islamique en Irak et en Syrie, EIIS, Al-Dawla Al-Islamiya fi al-Iraq wa al-Sham, Al-Qaïda en Irak, Al-Qaida en Irak, Al-Qaïda en Iraq, Al-Qaeda en Irak, Al-Qaida en Iraq, AQI, AQI-Zarqawi, al-Tawhid, Tawhid et Jihad, Kateab al-Tawhid, Brigades du Tawhid, Brigades de l'unicité de dieu, Monothéisme et jihad, Groupe monothéisme et djihad, Groupe du monothéisme et de la guerre sainte, Al Qaida du djihad au pays des deux fleuves, Al-Qaida du jihad au pays des deux fleuves, Al-Qaïda au pays des deux fleuves, Organisation du jihad d'al-Qaida dans le pays des deux fleuves, Al-Qaida du jihad en Irak, Al-Qaïda du djihad en Irak, Organisation de la base du djihad au pays des deux fleuves, Base du jihad au pays des deux fleuves, Organisation de la base du jihad au pays des deux fleuves, The Organization of al-Jihad's Base of Operations in the Land of the Two Rivers, The Organization of al-Jihad's Base in the Land of the Two Rivers, The Organization of al-Jihad's Base of Operations in Iraq, The Organization of al-Jihad's Base in Iraq, Base du jihad en Mésopotamie, Al-Qaïda en Mésopotamie, Tanzim Qa'idat Al-Jihad fi Bilad al-Rafidayn, Tanzim al-Qaeda al-Jihad fi Bilad al-Rafidain, Tanzeem Qa'idat al Jihad/Bilad al Raafidaini, Jama'at Al-Tawhid Wa'al-Jihad, JTJ, État islamique d'Irak, ISI, Conseil de la choura des moudjahidines, Unification et guerre sainte, Unification et djihad, Unicité et guerre sainte, Organisation de l'unicité et du djihad, Réseau Zarkaoui et Réseau al-Zarkaoui.

Description
État islamique en Irak et au Levant, EIIL, État islamique d'Irak et d'al-Cham, EIIC, État islamique en Irak et en Syrie, EIIS, Al-Dawla Al-Islamiya fi al-Iraq wa al-Sham, Al-Qaïda en Irak, Al-Qaida en Irak, Al-Qaïda en Iraq, Al-Qaeda en Irak, Al-Qaida en Iraq, AQI, AQI-Zarqawi, al-Tawhid, Tawhid et Jihad, Kateab al-Tawhid, Brigades du Tawhid, Brigades de l'unicité de dieu, Monothéisme et jihad, Groupe monothéisme et djihad, Groupe du monothéisme et de la guerre sainte, Al Qaida du djihad au pays des deux fleuves, Al-Qaida du jihad au pays des deux fleuves, Al-Qaïda au pays des deux fleuves, Organisation du jihad d'al-Qaida dans le pays des deux fleuves, Al-Qaida du jihad en Irak, Al-Qaïda du djihad en Irak, Organisation de la base du djihad au pays des deux fleuves, Base du jihad au pays des deux fleuves, Organisation de la base du jihad au pays des deux fleuves, The Organization of al-Jihad's Base of Operations in the Land of the Two Rivers, The Organization of al-Jihad's Base in the Land of the Two Rivers, The Organization of al-Jihad's Base of Operations in Iraq, The Organization of al-Jihad's Base in Iraq, Base du jihad en Mésopotamie, Al-Qaïda en Mésopotamie, Tanzim Qa'idat Al-Jihad fi Bilad al-Rafidayn, Tanzim al-Qaeda al-Jihad fi Bilad al-Rafidain, Tanzeem Qa'idat al Jihad/Bilad al Raafidaini, Jama'at Al-Tawhid Wa'al-Jihad, JTJ, État islamique d'Irak, ISI, Conseil de la choura des moudjahidines, Unification et guerre sainte, Unification et djihad, Unicité et guerre sainte, Organisation de l'unicité et du djihad, Réseau Zarkaoui et Réseau al-Zarkaoui.

Date d'inscription sur la liste
2012-08-20

Date de revue sur la liste
2014-09-22


Euskadi Ta Askatasuna (ETA)

Autres noms
Pays basque et Liberté, Euzkadi Ta Azkatasuna, Euzkadi Ta Askatasuna, Basque Nation and Liberty, Basque Fatherland and Liberty et Basque Homeland and Freedom

Description
L'organisation Euskadi Ta Askatasuna (ETA) a été fondée en 1959 et elle est basée dans les provinces basques de l'Espagne et de la France. Elle a perpétré des attentats contre des intérêts espagnols et français au pays et à l'étranger. Elle est le plus puissant des groupes terroristes basques. Son objectif déclaré : créer un État basque indépendant qui comprendrait les six provinces basques de l'Espagne et de la France ainsi que la province espagnole de Navarre. L'ETA a commis des attentats à la bombe et des assassinats et elle a eu recours à des enlèvements. L'ETA aurait tué plus de 800 personnes et commis environ 1 600 attentats terroristes depuis sa fondation.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Faction de Gulbuddin Hekmatyar du groupe Hezb-e Islami, Hezb-e Islami Gulbuddin (HIG)

Autres noms
S.O.

Description
La Faction de Gulbuddin Hekmatyar du Hezb-e Islami, ou le Hezb-e Islami Gulbuddin (HIG), souscrit à une idéologie islamiste radicale antioccidentale. Elle veut renverser le gouvernement afghan, dissiper complètement l'influence de l'Occident en Afghanistan et fonder un État islamique. Les hommes d'Hekmatyar ont la réputation d'être ceux qui ont lutté le plus efficacement contre l'invasion soviétique et d'être les moudjahidin afghans les plus intégristes. Le HIG a maintenant des membres dans presque tout l'Afghanistan et reçoit un soutien au Pakistan, ce qui en fait un élément important de la résistance en Afghanistan. Entre autres activités, le HIG s'est livré à des attentats à la bombe, à des attentats suicide, à des attaques armées, à des assassinats, à des enlèvements et à la torture. Il a pris pour cible des civils, des journalistes, des étrangers, des travailleurs humanitaires étrangers et des représentants de l'Afghanistan et d'autres pays. Il collabore avec al-Qaïda et les talibans.

Date d'inscription sur la liste
2006-10-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Front de libération de la Palestine (FLP)

Autres noms
FLP - Faction Abou Abbas

Description
Le Front de libération de la Palestine (FLP) est un petit groupe dissident armé, lié à l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Son objectif est la destruction de l'État d'Israël et la création d'un État palestinien indépendant, dont Jérusalem serait la capitale. Fondé en 1961 par Ahmad Jibril, le groupe opère principalement en Europe, en Israël, au Liban et dans d'autres régions du Moyen-Orient. Pendant sa période la plus active, il a commis plusieurs attentats très médiatisés, dont l'opération pour laquelle il est le mieux connu, le détournement en octobre 1985 du paquebot italien Achille Lauro.

Date d'inscription sur la liste
2003-11-13

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général (FPLP-CG)

Autres noms
Al-Jibha Sha'biya lil-Tahrir Filistin-al-Qadiya al-Ama

Description
Le Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général (FPLP-CG), créé en 1968, est groupe islamiste communiste qui s'est engagé à fonder un État palestinien et à détruire Israël. Il s'oppose à toute négociation avec l'État hébreu et croit que seule une solution militaire peut mettre fin au conflit israélo-palestinien. Le FPLP-CG a également été le premier groupe palestinien à utiliser des kamikazes. En 1974, trois membres du groupe ont perpétré un attentat à Qiryat Shemona tuant 18 personnes avant d'être abattus par les soldats israéliens. Le FPLP-CG a eu recours à des bombes barométriques pour faire exploser des avions, a envoyé des colis piégés par la poste et a utilisé des delta-planes à moteur lors d'un raid en Israël. Durant les années 90, le FPLP-CG a limité ses activités pour ne dispenser qu'un entraînement à d'autres groupes terroristes, dont le Hamas et le Jihad islamique palestinien, et leur fournir du matériel.

Date d'inscription sur la liste
2003-11-13

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Front populaire de libération de la Palestine (FPLP)

Autres noms
Al-Jibha al-Sha'biya lil-Tahrir Filistin

Description
Les objectifs du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), fondé en 1967, sont la destruction de l'État d'Israël et l'établissement d'un gouvernement communiste en Palestine. Durant les années 70, le groupe a participé à quelques-uns des attentats terroristes les plus hardis de cette époque, dont le détournement de trois avions de ligne civils le même jour et la prise d'assaut du siège social de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Vienne. Depuis 2000, le FPLP a de plus en plus souvent recours à des kamikazes, à la guérilla, aux voitures piégées et aux attaques au mortier. Le FPLP est également l'auteur de l'assassinat du ministre israélien du Tourisme, Rehavam Zeevi, en 2001. Il s'agissait de la première fois dans l'histoire d'Israël qu'un ministre était assassiné.

Date d'inscription sur la liste
2003-11-13

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia (FARC)

Autres noms
Forces armées révolutionnaires de Colombie, Forces armée révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia-Ejército del Pueblo, FARC-EP), Commission nationale des finances (Comisión Nacional de Finanzas) et Coordinadora Nacional Guerrillera Simon Bolivar (CNGSB)

Description
Fondées dans les années 60, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) sont le groupe rebelle gauchiste le plus ancien, le plus important et le mieux équipé de Colombie. Les FARC sont animées par la volonté de renverser le gouvernement actuel en Colombie pour le remplacer par un régime anti-américain de gauche qui contraindrait tous les intérêts américains à quitter la Colombie et l'Amérique latine. Les FARC sont les auteurs, entre autres, d'attentats à la bombe, de détournements d'avion, d'assassinats et d'enlèvements de fonctionnaires colombiens et d'Occidentaux. Les FARC et l'Armée nationale de libération (ELN) sont membres du Conseil de coordination de la guérilla Simon Bolivar.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Groupe Abou Sayyaf (GAS)

Autres noms
Al Harakat Al Islamiyya (AHAI), Al Harakat-ul Al Islamiyya, Al-Harakatul-Islamia, Al Harakat Al Aslamiya, Bande armée Abou Sayaf (BAAS), Groupe Abou Sayaff, Groupe Abou Sayyef et Mujahideen Commando Freedom Fighters (MCFF)

Description
Fondé au début des années 90, le Groupe Abou Sayyaf (GAS) est une organisation militante islamiste qui entretient des relations avec Al-Qaïda et la Jemaah Islamiyyah. Même si l'objectif premier du groupe est la création d'un État islamique régi par la charia dans le sud des Philippines, concrètement, le GAS a surtout recours au terrorisme à des fins lucratives. Il privilégie les enlèvements contre rançon, la guérilla, les attentats à la bombe meurtriers et les décapitations. Il est également responsable du plus grand attentat de l'histoire des Philippines. En février 2004, le groupe a revendiqué l'attentat à la bombe contre un transbordeur de passagers qui a coulé. Bilan : plus de 100 personnes ont perdu la vie.

Date d'inscription sur la liste
2003-02-12

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Groupe islamique armé (GIA)

Autres noms
S.O.

Description
Le Groupe islamique armé (GIA) est un groupe islamiste radical basé en Algérie. Son principal objectif consiste à renverser le gouvernement algérien et à le remplacer par un État islamique. Le groupe emploie diverses méthodes et tactiques pour mener ses attaques, notamment des attentats à la bombe, des fusillades, des détournements d'avion et des enlèvements. Le GIA est réputé pour ses attentats entre les intellectuels, les journalistes et les étrangers, à l'intérieur ou à l'extérieur du territoire algérien. Il a des liens avec des organisations terroristes un peu partout au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Asie du Sud, dont al-Qaïda. Le GIA est inactif depuis environ 2005.

Date d'inscription sur la liste
2002-07-23

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Gulbuddin Hekmatyar

Autres noms
Gulabudin Hekmatyar, Gulbuddin Khekmatiyar, Gulbuddin Hekmatiar, Gulbuddin Hekmartyar, Gulbudin Hekmetyar, Golboddin Hikmetyar et Gulbuddin Hekmetyar

Description
Gulbuddin Hekmatyar, le chef du groupe Hezb-e Islami Gulbuddin (HIG), souscrit à une idéologie islamiste radicale antioccidentale et veut renverser le gouvernement afghan pour créer un État islamique. Il a exprimé l'intention de « mener le jihad » contre les troupes et les intérêts étrangers en Afghanistan jusqu'à ce que toutes les forces d'occupation soient chassées du pays. Hekmatyar a perpétré des attentats aveugles contre des civils, des fonctionnaires et des représentants étrangers. En 2006, il a prêté allégeance à Oussama ben Laden, le chef d'al-Qaïda, et s'est engagé à prendre part à la guerre sainte d'al-Qaïda. Le HIG a aussi mené des attentats conjointement avec les talibans.

Date d'inscription sur la liste
2005-05-24

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Hamas (Harakat Al-Muqawama Al-Islamiya) (« Mouvement de résistance islamique »)

Autres noms
S.O.

Description
Le Hamas, acronyme en arabe du groupe Harakat Al-Muqawama Al-Islamiya, est une organisation terroriste islamiste-nationaliste radicale issue de l'aile palestinienne des Frères musulmans, en 1987. Il utilise des moyens politiques et violents pour atteindre son objectif, soit la création d'un État palestinien islamique en Israël. Depuis 1990, le Hamas a commis plusieurs centaines d'attentats terroristes contre des cibles aussi bien civiles que militaires. Pendant l'Intifada, qui a commencé en septembre 2000, le Hamas était l'un des principaux groupes impliqués dans les attentats suicide contre les Israéliens. En 2006, le Hamas a participé aux élections parlementaires en Palestine et les a remportées, ce qui lui a permis de négocier avec l'Autorité palestinienne au sujet de la formation d'un gouvernement de coalition. Toutefois, en 2007, le Hamas a renversé l'Autorité palestinienne dans la bande de Gaza et a pris le pouvoir. Même si les dirigeants politiques du groupe sont à Damas, le groupe concentre ses activités terroristes contre Israël dans la bande de Gaza.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Harakat ul-Mudjahidin (HuM)

Autres noms
Al-Faran, Al-Hadid, Al-Hadith, Harkat-ul-Mujahideen, Harakat ul-Mujahideen, Harakat al-Mujahideen, Harakat-ul-Ansar, Harakat ul-Ansar, Harakat al-Ansar, Harkat-ul-Jehad-e-Islami, Harkat Mujahideen, Harakat-ul-Mujahideen al-Almi, Mouvement des combattants de la guerre sainte, Mouvement des moudjahidin, Mouvement des compagnons du Prophète, Mouvement des combattants islamiques, Al Qanoon et Jamiat ul-Ansar

Description
Harakat ul-Mujahidin (HuM) est une organisation islamiste cachemirienne radicale basée au Pakistan. Elle préconise la libération du Cachemire de la tutelle de l'Inde et son annexion au Pakistan, en plus d'appeler au jihad contre l'Amérique et l'Inde. HuM emploie diverses méthodes pour atteindre ses objectifs, notamment les détournements d'avion, l'enlèvement et l'exécution d'étrangers et de fonctionnaires de l'Inde. Le groupe a des liens avec Al-Qaïda et est l'un des signataires de la fatwa (décret religieux) de 1998 décrétée par Al-Qaïda contre les États-Unis et Israël.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Hezbollah

Autres noms
Hizbullah, Hizbollah, Hizballah, Hezballah, Hizbu'llah, Parti de Dieu, Jihad islamique (Guerre sainte islamique), Organisation du Jihad islamique, Résistance islamique, Jihad islamique de libération de la Palestine, Ansar al-Allah (Les Partisans de Dieu), Ansarollah (Les Partisans de Dieu), Ansar Allah (Les Partisans de Dieu), Al-Muqawamah al-Islamiyyah (Résistance islamique), Organisation des opprimés, Organisation des opprimés sur terre, Organisation de la justice révolutionnaire, Organisation du bien contre le mal et Disciples du prophète Mahomet.

Description
Le Hezbollah est un groupe radical chiite dont l'idéologie s'inspire de la révolution iranienne. De tous les groupes terroristes dans le monde, il est parmi ceux qui disposent des meilleurs moyens techniques. Ses objectifs sont la libération de Jérusalem, la destruction d'Israël et, finalement, l'établissement d'un État révolutionnaire chiite au Liban reprenant le modèle de l'Iran. Formé en 1982 en réaction à l'invasion d'Israël au Liban, le Hezbollah est responsable de certains des attentats terroristes les plus tristement célèbres de la guerre civile libanaise, notamment de l'attentat suicide contre des casernes des Marines américains et des parachutistes français à Beyrouth et du détournement du vol 847 de la TWA. Même si toutes les autres milices libanaises ont rendu les armes à la fin de la guerre civile en 1990, le Hezbollah a poursuivi le combat et a mené une guérilla contre les troupes d'Israël stationnées au Liban-Sud. Au lendemain du retrait d'Israël du Liban en 2000, le Hezbollah a poursuivi ses attaques contre les forces israéliennes et concentré ses activités dans la région disputée des fermes de Chebaa. En 2006, le Hezbollah a enlevé deux soldats israéliens et en a tué huit autres, provoquant ainsi une invasion d'Israël au Liban.

Date d'inscription sur la liste
2002-12-10

Date de revue sur la liste
2012-11-20


International Relief Fund for the Afflicted and Needy - Canada

Autres noms
International Relief Fund for the Afflicted and Needy, International Relief Fund for the Afflicted and Needy (Canada), IRFAN, IRFAN – Canada, IRFAN Society

Description
International Relief Fund for the Afflicted and Needy - Canada (IRFAN-Canada) est un organisme sans but lucratif actif au Canada. Entre 2005 et 2009, IRFAN-Canada a viré des ressources d'une valeur approximative de 14,6 millions de dollars canadiens en ressources à diverses organisations avec des liens au Hamas.

Date d'inscription sur la liste
2014-04-24

Date de revue sur la liste
S.O.


Jabhat Al-Nusra

Autres noms
Jabhet al-Nusra, The Victory Front, Front al-Nusra pour protéger le Levant, Jabhat al-Nusra li Ahl al-Sham min Mujahedi al-Sham fi Sahat al-Jihad (Front de soutien à la population du Levant par les Moudjahidines de Syrie dans les lieux du djihad), Front for the Defense of the Syrian People et Front de soutien à la population du Levant.

Description
Selon le Service canadien du renseignement de sécurité, Jabhat al-Nusra est un groupe militant sunnite islamiste affilié à al­Qaïda en Syrie. Il aspire à renverser le régime baasiste du président syrien Bachar el-Assad, à instaurer un État islamique et à chasser les minorités alaouites et chrétiennes de la Syrie. Jabhat al-Nusra a revendiqué près de 600 attentats, tels que embuscades, enlèvements, assassinats, attentats à la bombe artisanale ou attentats-suicides à la bombe, qu'il a commis dans d'importants centres urbains comme Damas, Alep, Hamah, Deraa, Homs, Idlib et Deir ez-Zor. Ces attentats ont tué beaucoup de Syriens innocents.

Date d'inscription sur la liste
2013-11-07

Date de revue sur la liste
S.O.


Jaish-e-Mohammed (JeM)

Autres noms
Jaish-i-Mohammed (Mohammad, Muhammad, Muhammed), Jaish-e-Mohammad (Muhammed), Jaish-e-Mohammad Mujahideen E-Tanzeem, Jeish-e-Mahammed, Armée de Mohammed, Tehrik Ul-Furqaan, Mouvement national pour la restauration de la souveraineté du Pakistan et Armée du Prophète.

Description
Fondé au début de 2000, la Jaish-e-Mohammed (JeM) est une organisation islamiste extrémiste basée au Pakistan qui préconise la libération du Jammu-et-Cachemire de la tutelle de l'Inde et son annexion au Pakistan, et la création d'un État islamiste au pays. JeM est résolu à appliquer des tactiques de terreur aveugle pour atteindre ses objectifs, y compris des attentats visant des étrangers et des représentants politiques d'États étrangers.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Jemaah Islamiyyah (JI)

Autres noms
Jemaa Islamiyah, Jema'a Islamiyya, Jema'a Islamiyyah, Jema'ah Islamiyah, Jema'ah Islamiyyah, Jemaa Islamiya, Jemaa Islamiyya, Jemaah Islamiyya, Jemaa Islamiyyah, Jemaah Islamiah, Jemaah Islamiyah, Jemaah Islamiyyah, Jemaah Islamiya, Jamaah Islamiyah, Jamaa Islamiya, Jemaah Islam, Jemahh Islamiyah, Jama'ah Islamiyah, Al-Jama'ah Al Islamiyyah, Groupe islamique et Communauté islamique.

Description
La Jemaah Islamiyyah (JI) est issue du Darul Islam, un mouvement radical violent qui prônait l'application de la charia en Indonésie. Elle souscrit au salafisme et veut établir un califat qui couvrirait l'Indonésie, la Malaisie, le sud de la Thaïlande, Singapour, Brunéi et la partie sud des Philippines. La JI a déjà eu des cellules dans de nombreuses régions de l'Asie du Sud-Est. Elle s'en prend à ceux qu'elle perçoit comme les ennemis de l'islam au moyen du jihad qu'elle mène à l'échelle régionale et internationale. Elle est responsable d'une série de vols de banque et de détournements et a commis plusieurs attentats à la bombe importants contre des civils.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Jihad islamique palestinien (JIP)

Autres noms
Jihad islamique de Palestine (JIP), Jihad islamique — Faction palestinienne et Guerre sainte islamique

Description
Fondé à la fin des années 70, le Jihad islamique palestinien (JIP) est l'un des groupes terroristes palestiniens les plus violents. Il vise la destruction d'Israël et la libération de la Palestine. Selon le JIP, seuls une lutte armée des Palestiniens et le soutien actif des mondes arabe et musulman permettront d'y arriver. Le JIP est un des premiers a avoir eu recours aux attentats suicide contre Israël. En 1995, deux kamikazes du JIP ont perpétré un attentat coordonné à Beit Lid, attentat qui a fait 19 morts et 61 blessés. L'événement a été décrit comme l'« un des incidents terroristes les plus meurtriers de l'histoire israélienne ». Au cours de la dernière décennie, le JIP a surtout eu recours aux attentats suicide et aux tirs de roquettes contre Israël.

Date d'inscription sur la liste
2002-11-27

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Kahane Chai (KACH)

Autres noms
« Repression of Traitors » (Répression des traîtres), « State of Yehuda » (État de Yehuda), « Sword of David » (Épée de David), « Dikuy Bogdim », « DOV », « Judea Police » (Police de Judée), « Kahane Lives » (Kahane vit), « Kfar Tapuah Fund » (Fonds de Kfar Tapuah), « State of Judea » (État du Judée), « Judean Legion » (Légion judéenne), « Judean Voice » (Voix judéenne), « Qomemiyut Movement » (Mouvement Qomemiyut), « Way of the Torah » (Ordre de la Torah) et « Yeshiva of the Jewish Idea » (Yeshiva de la pensée juive)

Description
Kahane Chai (Kach) est un groupe juif marginal et extrémiste qui veut rétablir l'État d'Israël tel qu'il est décrit dans la Bible. Il milite pour l'expulsion des Arabes, l'annexion des territoires occupés et de certaines parties de la Jordanie et l'application rigoureuse de la loi juive en Israël. Il s'est ouvertement déclaré en faveur du recours à la violence contre les Arabes et le gouvernement israélien pour établir un État théocratique homogène. Entre autres activités, il a proféré des menaces visant des installations et des représentants du gouvernement, a commis des attentats à la grenade et des attentats à la bombe et a eu recours à la violence armée.

Date d'inscription sur la liste
2005-05-24

Date de revue sur la liste
2012-11-20


La Brigade des martyrs d'Al-Aqsa (BMAA)

Autres noms
Groupe des martyrs de l'intifada d'Al-Aqsa, Brigades d'al-Aqsa, Groupe des martyrs d'al-Aqsa, le bataillon des martyrs d'al-Aqsa et Milices armées des bataillons des martyrs d'Al-Aqsa

Description
La Brigade des martyrs d'Al-Aqsa (BMAA) a été fondée en 2000, au début de l'intifada d'al-Aqsa en Palestine. Elle est formée de cellules plus ou moins structurées de militants palestiniens qui sont fidèles au Fatah, le parti nationaliste séculier de la Palestine, mais qui ne relèvent pas directement de son autorité. La BMAA s'en prend à des cibles militaires et aux habitants des colonies israéliennes, car elle veut chasser Israël de la Cisjordanie et de la bande de Gaza et y créer un État palestinien indépendant et souverain. Pour atteindre ses buts, elle a perpétré des attaques armées, des attentats suicide et des attaques à la roquette.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


La Fédération internationale de la jeunesse Sikh (ISYF)

Autres noms
S.O.

Description
La Fédération internationale de la jeunesse sikhe (ISYF) a été créée au Royaume-Uni en 1984, à titre de branche internationale de la All India Sikh Student Federation (AISSF). Elle a ouvert des centres dans plusieurs pays, notamment au Canada. La ISYF est une organisation sikhe qui prône la libération de la nation sikhe et la création d'un État sikh indépendant, qu'on appelle le Khalistan. Ses membres ont commis plusieurs attentats terroristes, assassinats et attentats à la bombe depuis 1984, notamment contre des personnalités politiques indiennes, et aussi contre des membres modérés de la communauté sikhe. La ISYF est associée ou collabore avec d'autres organisations terroristes sikhes comme le Babbar Khalsa.

Date d'inscription sur la liste
2003-06-18

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Lashkar-e-Jhangvi (LJ)

Autres noms
Lashkar-i-Jhangvi, Lashkar-e-Jhangvie, Laskar-e-Jhangvi, Lashkare Jhangvi, Lashkar-e-Jhangwi, Lashkar-i-Jhangwi, Jhangvi Army, Lashkar-e Jhangvi, Lashkar Jhangvi, Lashkar-e-Jhanvi (LeJ), Lashkar-i-Jangvi, Lashkar e Jhangvi, Lashkar Jangvi, Laskar e Jahangvi

Description
Le Lashkar-e-Jhangvi (LJ), un groupe radical sunnite qui serait lié à Al-Qaïda, a pour but d'établir, par la violence s'il le faut, un État islamiste sunnite fondé sur la charia au Pakistan et de faire déclarer tous les chiites infidèles. Le LJ est réputé être l'un des groupes islamistes extrémistes les plus violents au Pakistan. Responsable de la mort de centaines de chiites depuis sa formation en 1996, il est à l'origine de certains des pires actes de violence sectaire de l'histoire du Pakistan. Par exemple, en 2003, des membres du LJ ont attaqué une mosquée chiite à Quetta, faisant au moins 47 morts et de nombreux blessés.

Date d'inscription sur la liste
2003-06-18

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Lashkar-e-Tayyiba (LeT)

Autres noms
Lashkar-e-Toiba, Lashkar-i-Toiba (LiT), Lashkar-i-Taiba (Saint Régiment), Lashkar-e-Tayyiba (LT) (Armée des justes), Lashkar-e-Taibyya, Lashkar-e-Taiba, Lashkar-e-Tayyiba (Armée des purs et des justes), Lashkar-e-Taiba (Armée des justes), Lashkar-Taiba (Armée des bons), Lashkar e Toiba, Lashkar e Taiba, Lashkar-E-Tayyaba, Lashkar e Tayyiba

Description
Le Lashkar-e-Taïba (LeT) (Armée des purs) est une organisation radicale basée au Pakistan. Fondée à la fin des années 80, elle mène des opérations dans l'État indien du Jammu-et-Cachemire. L'objectif du LeT consiste à libérer le Jammu-et-Cachemire de la tutelle de l'Inde. Parmi ses activités, le LeT est l'auteur d'attentats suicide et d'attaques armées contre des civils, des fonctionnaires et les forces de sécurité indiennes. Le LeT aurait des liens avec Al-Qaïda. L'attentat terroriste de soixante heures qu'a mené le LeT à Mumbai du 26 au 28 novembre 2008 l'a fait connaître dans le monde entier.

Date d'inscription sur la liste
2003-06-18

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Les Talibans

Autres noms
Les talebans, les taleban, les Talebans, les Taleban, les taliban, les Taliban, le Taleban, Mouvement islamique des talibans (De Talebano Islami Ghurdzang ou Tehrik) et Émirat islamique d'Afghanistan (De Afghanistan Islami Emarat).

Description
Les talibans sont un mouvement politique fondamentaliste musulman en Afghanistan. Ils visent principalement le retrait de toutes les forces étrangères d'Afghanistan et le renversement du gouvernement actuel en vue de rétablir l'Émirat islamique d'Afghanistan. L'autorité des talibans est la choura Rahbari (conseil de direction), mieux connue sous le nom de choura de Quetta, d'après la ville pakistanaise où elle est établie à l'heure actuelle. Sous la choura Rahbari on retrouve les principales chouras opérationnelles régionales en Afghanistan (Quetta, Peshawar, Miramshah et Gerdi Jangal). Les talibans utilisent des méthodes terroristes. Ils ont notamment très souvent recours à des bombes artisanales et à des attentats suicide afin d'atteindre leurs objectifs politiques. Ils s'en prennent aux civils, aux complexes gouvernementaux, aux bases de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) et aux bases afghanes, à des cibles militaires dans des agglomérations et à des projets d'infrastructure. En 2011, les talibans ont été responsables d'une grande partie des victimes parmi les civils en Afghanistan et ont commis de nombreux attentats, en particulier contre des écoles de filles.

Date d'inscription sur la liste
2013-05-09

Date de revue sur la liste
S.O.


Les Tigres libérateurs de l'Eelam tamoul (TLET)

Autres noms
Tigres tamouls, Force Eellalan, Force Ellalan, Mouvement des Tigres, Force Sangilian, Tigres de l'air, Tigres noirs (Karum Puligal), Tigres de la mer, Service de renseignements et de sécurité de l'Organisation des Tigres (SRSOT) et Force combattante des femmes des Tigres de libération (FCFTL)

Description
Fondée en 1976, l'organisation terroriste Les Tigres libérateurs de l'Eelam tamoul (TLET) basée au Sri Lanka veut créer une patrie indépendante, l'« Eelam tamoul », pour l'ethnie minoritaire tamoule au Sri Lanka. Au fil des ans, elle a mené une violente campagne de sécession au moyen de forces terrestres, aériennes et navales et d'une unité de commandos suicide. Elle a employé divers moyens, y compris des opérations militaires intégrales, des attentats terroristes contre des centres civils et des assassinats politiques. Elle a notamment assassiné le premier ministre de l'Inde, Rajiv Ghandi, et le président du Sri Lanka, Ranasinghe Premadasa. De plus, elle possède un vaste réseau de collecteurs de fonds, de politiques, de propagandistes et d'acquéreurs d'armes qui mènent leurs activités au Sri Lanka et dans le monde entier au sein de la diaspora tamoule. Même si l'armée a vaincu les TLET en mai 2009, ceux-ci poursuivent leurs activités de subversion, de déstabilisation, de financement et de terrorisme, en particulier au sein de la diaspora.

Date d'inscription sur la liste
2006-04-08

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Mouvement islamique d'Ouzbékistan (MIO)

Autres noms
S.O.

Description
Le Mouvement islamique d'Ouzbékistan (MIO) est une organisation terroriste dont le principal objectif est de renverser le gouvernement d'Ouzbékistan. Le MIO a eu recours aux enlèvements, aux attaques armées contre des installations du gouvernement, aux incursions au-delà des frontières, aux efforts concertés avec d'autres groupes terroristes, comme Al-Qaïda. Le MIO a pris pour cible des Occidentaux et a déclaré son intention d'attaquer les intérêts occidentaux en Asie centrale.

Date d'inscription sur la liste
2003-04-02

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest

Autres noms
MUJAO, Movement for Oneness and Jihad in West Africa, MOJWA, Jamat Tawhid wal Jihad fi Garbi Afriqqiya et Jamaat Tawhid Wal Jihad Fi Garbi Ifriqiya

Description
Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest est un groupe dissident d'al-Qaïda au Maghreb islamique. Formé en 2011, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest cherche à propager l'idéologie du jihad dans toute l'Afrique de l'Ouest et d'imposer une forme stricte de la charia. Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest a perpétré divers actes terroristes comme des enlèvements, des attaques au moyen d'armes légères, des attaques au moyen d'engins explosifs improvisés et des attentats-suicide à la bombe. Le 23 mai 2013, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest et el-Mouakine bi dima ont lancé deux attentats-suicide à la bombe contre une base de l'armée nigérienne et une mine d'uranium française au Niger, tuant 25 personnes.

Date d'inscription sur la liste
2014-06-02

Date de revue sur la liste
S.O.


Organisation Abou Nidal (OAN)

Autres noms
Conseil révolutionnaire Fatah, Conseil révolutionnaire, Conseil révolutionnaire du Fatah, Conseil révolutionnaire Al-Fatah, Fatah — le Conseil révolutionnaire, Juin noir, Brigades révolutionnaires arabes, Organisation révolutionnaire des musulmans socialistes, Septembre noir, Révolution égyptienne, Cellules des fedayins arabes, Conseil révolutionnaire de la Palestine, Organisation Jund al Haq et Arab Revolutionary Council

Description
Du milieu des années 70 au début des années 90, l'Organisation Abou Nidal (OAN) était l'une des organisations terroristes transnationales les plus craintes au monde. Ses attentats terroristes perpétrés dans 20 pays ont fait quelque 900 morts et blessés. Fondée par Abou Nidal en 1974, l'OAN avait pour but de détruire l'État d'Israël et, à ses yeux, la lutte armée était la seule façon de libérer les Palestiniens. Parmi les attentats les plus importants du groupe figurent la tentative d'assassinat de l'ambassadeur d'Israël au Royaume-Uni en 1982 et les attentats presque simultanés perpétrés dans les aéroports de Rome et de Vienne en 1985.

Date d'inscription sur la liste
2003-02-12

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK)

Autres noms
Parti des Travailleurs du Kurdistan, Partya Karkeren Kurdistan, Kurdistan Labor Party, Congrès pour la Liberté et la Démocratie au Kurdistan, KADEK, Congrès du peuple du Kurdistan, Kurdistan Halk Kongresi (KHK), Congrès populaire du Kurdistan, Kongra-Gel

Description
Fondé officiellement en 1978 par Abdullah Ocalan, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK / KADEK) est un parti politique kurde ayant pour objectif principal la création d'un état kurde indépendant dans le Sud-Est de la Turquie et dans le Nord de l'Irak (région qui fait partie du territoire traditionnel du peuple kurde). Afin d'atteindre son but, le PKK / KADEK a mené une campagne de guérilla et de terrorisme, surtout en Turquie et dans le nord de l'Irak. Ses activités comprennent des attaques contre les forces armées du gouvernement turc et ses diplomates, ainsi qu'envers des commerces turcs du pays et de certaines villes d'Europe de l'Ouest. Ils auraient également bombardé des sites de villégiature et enlevé des touristes, afin d'essayer de déstabiliser le tourisme en Turquie.

Date d'inscription sur la liste
2002-12-10

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Réseau Haqqani

Autres noms
S.O.

Description
Le réseau Haqqani est un groupe d'insurgés afghans et pakistanais qui est décrit comme une des organisations les plus puissantes et les plus violentes dans la région. Il a pour objectifs immédiats le retrait de toutes les forces étrangères d'Afghanistan et le renversement de l'administration Karzaï en vue de rétablir l'émirat islamique d'Afghanistan. Il a aussi comme priorités d'exercer une influence sur le contexte sécuritaire en Afghanistan et de cultiver le mouvement jihadiste mondial. Le réseau Haqqani représente une menace locale importante pour les troupes afghanes et les forces de la coalition ainsi que pour les civils qui se trouvent dans son théâtre d'opérations. Il a perpétré bon nombre des attentats les plus médiatisés commis en Afghanistan. Selon des estimations américaines officielles, il serait responsable d'environ 10 % des attaques contre les forces de la coalition et de 15 % des victimes. Le réseau Haqqani a été le premier groupe à commettre des attentats suicide en Afghanistan. À l'heure actuelle, ses attentats, qui se caractérisent par l'utilisation de véhicules bourrés de quantités importantes d'explosifs, de vestes-suicide et d'essaims d'attaquants, font les manchettes et font douter de la capacité des forces afghanes de protéger leurs concitoyens sans le soutien de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Le réseau Haqqani se spécialise dans les attentats coordonnés et a commis une série d'« attentats complexes » sur le plan tactique, attaquant souvent directement les installations de la coalition.

Date d'inscription sur la liste
2013-05-09

Date de revue sur la liste
S.O.


Sendero Luminoso (SL)

Autres noms
Sentier lumineux, Partido Comunista del Peru en el Sendero Luminoso de Jose Carlos Mariategui, Parti communiste du Pérou sur le Sentier lumineux de Jose Carlos Mariategui, Partido Comunista del Peru, Parti communiste du Pérou, Parti communiste du Pérou le long du Sentier lumineux de Jose Carlos Mariategui; Marxisme, Léninisme, Maoïsme et les Pensées du président Gonzalo, Front révolutionnaire étudiant pour le Sentier lumineux de Mariategui, Parti communiste du Pérou dans la voie lumineuse de Mariategui, PCP - por el Sendero Luminoso de Mariategui, PCP et PCP-SL

Description
Établi en 1980, Sendero Luminoso (SL) est un groupe dissident du Parti communiste du Pérou. Son but est de détruire les institutions péruviennes existantes et de les remplacer par un régime révolutionnaire paysan communiste qui débarrasserait le pays des influences étrangères. Il limite ses opérations au Pérou, et mène la plupart d'entre elles dans les régions rurales, mais quelques-unes de ses attaques ont eu lieu dans la capitale, Lima. Il commet aveuglément des attentats à la bombe, des assassinats de politiciens et des attentats contre des civils et des intérêts étrangers au Pérou.

Date d'inscription sur la liste
2003-02-12

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP)

Autres noms
Tehrik-e-Taliban Pakistan, Tehrik-I-Taliban Pakistan, Tehrik-e-Taliban, Pakistani Taliban, Tehreek-e-Taliban, Tehrik Taliban-I-Pakistan, Tehrik-i-Taliban Pakistan, Tehreek-e-Taliban Pakistan, Movement des talibans du Pakistan

Description
Le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) a été créé en décembre 2007 en tant qu'organisme de coordination des groupes pro-talibans opérant surtout dans les territoires tribaux fédéraux (FATA) et la province de Khyber-Pakhtunkhwa (l'ancienne Province de la frontière du Nord-Ouest). Il a été dirigé au départ par le commandant militant Baitullah Mehsud qui, après son décès, a été remplacé par Hakimullah Mehsud. Le TTP veut instaurer un émirat de style taliban régi par la loi islamique, d'abord dans les zones tribales du Pakistan, puis ailleurs dans le monde musulman. Il cherche à unir les groupes favorables aux talibans dans les FATA et la province de Khyber-Pakhtunkhwa, à venir en aide aux talibans afgans dans leur campagne contre le président Karzaï et les forces des Etats-Unis et de l'OTAN et à s'en prendre aux installations gouvernementales, militaires et policières du Pakistan. Pour atteindre ces objectifs, il a lancé de nombreuses attaques armées et perpétré plusieurs attentats à la bombe et attentats suicide. Il s'est également livré à des activités criminelles, comme l'extorsion, le vol qualifié, le vol et l'enlèvement contre rançon pour financer ses opérations terroristes. Le TTP entretient des liens avec al-Qaïda, le Lashkar-e-Jhangvi (LJ) et le Jaish-e-Mohammed (JEM), qui sont tous inscrits sur las liste des entités terroristes en vertu du Code criminel du Canada.

Date d'inscription sur la liste
2011-07-05

Date de revue sur la liste
2012-11-20


Nota :

L'examen biennal de la liste des entités a été mené conformément aux articles 83.05(9) et 83.05(10) du Code criminel.