Programmes de financement pour lutter contre la traite de personnes

Sur cette page :

Programme de financement de Sécurité publique Canada

Programme de contribution pour combattre les crimes graves et le crime organisé (PCCCGCO)

Le Programme de contribution pour combattre les crimes graves et le crime organisé (PCCCGCO) de Sécurité publique soutient des initiatives, des activités de recherche, des initiatives de renforcement des partenariats, des services de police spécialisés, des projets et des programmes pour accroître les connaissances et la sensibilisation et/ou aider à promouvoir les efforts pour combattre les crimes graves et le crime organisé, y compris la traite de personnes.

Autres programmes de financement du gouvernement du Canada

Fonds d’aide aux victimes

Le ministère de la Justice administre le Fonds d’aide aux victimes, qui permet aux provinces et territoires et à des organisations non gouvernementales de demander du financement pour accroître les services à l’intention des victimes canadiennes et étrangères. Le Fonds d’aide aux victimes soutient des projets réalisés par des organisations communautaires, des organismes d’application de la loi et des gouvernements provinciaux et territoriaux qui visent à fournir un soutien aux victimes d’exploitation sexuelle et de traite de personnes. Ces projets visent à fournir de meilleurs services aux victimes de la traite de personnes, à former les agents d’application de la loi et les travailleurs de première ligne des services aux victimes, à offrir un soutien aux personnes victimes de traite à des fins de travail grâce à une gestion de cas intensive, à des services directs, à des possibilités d’études, au renforcement des capacités communautaires et à la collaboration entre agences.

Le Fonds d’aide aux victimes réserve un million de dollars par année pour soutenir des projets liés à la lutte contre la traite de personnes.

Programme de promotion de la femme

Le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres administre le Programme de promotion de la femme, qui vise à assurer la pleine participation des femmes à la vie économique, sociale et démocratique du Canada. Des fonds sont fournis aux organisations admissibles à l’appui de projets locaux, régionaux et nationaux dans l’un des trois domaines prioritaires, qui incluent « l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles ». Les fonds sont accessibles pour des projets pouvant durer jusqu’à 36 mois qui permettent d’éliminer des obstacles auxquels les femmes, y compris les femmes et les filles survivantes de la traite de personnes, sont confrontées. Ces occasions de financement peuvent être consultées sur le site du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe.

Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe

Le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres administre le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe (VFS) dans le cadre de sa stratégie Il est temps : la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Le programme soutient des organisations qui travaillent dans le secteur de la VFS pour élaborer et mettre en œuvre des pratiques prometteuses visant à combler les lacunes en ce qui a trait aux mesures de soutien à l’intention des Autochtones et des groupes sous-servis de victimes et de survivants au Canada, y compris les femmes et les filles, les enfants et les jeunes, les aînés, les membres de la communauté LGBTQ2 et les personnes non binaires, les immigrants et les réfugiés, les femmes handicapées et les femmes vivant dans des collectivités rurales et éloignées. Les occasions de financement lié à la traite de personnes peuvent être consultées sur le site du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe.

Programme d’aide au renforcement des capacités et de lutte contre la criminalité (PARCLC)

Le Programme d’aide au renforcement des capacités et de lutte contre la criminalité (PARCLC), qui est administré par Affaires mondiales Canada, vise à améliorer la capacité des États bénéficiaires de prévenir les menaces liées aux activités criminelles transnationales et à y réagir, à l’échelle des Amériques, à l’aide d’une diversité de mécanismes de prestation de projets bilatéraux et multilatéraux. Le PARCLC soutient des projets qui visent à renforcer la capacité dans certains pays sources et de transit clés pour lutter contre la traite de personnes.

Politique d’aide internationale féministe du Canada

La Politique d’aide internationale féministe du Canada soutient les efforts visant à prévenir les hauts taux de violence fondée sur le sexe et la sexualité et les pratiques néfastes connexes dont sont victimes les femmes et les filles et à s’y attaquer. Le Canada soutient les pays en développement dans leurs efforts visant à réduire les vulnérabilités, comme la pauvreté, l’inégalité, la violence et le conflit, surtout pour les femmes, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes à risque d’être victimes de traite. Les investissements dans l’aide internationale peuvent aider à renforcer les lois du travail, la santé publique, l’éducation, les systèmes de protection de l’enfance et renforcer les capacités du système d’application de la loi et de la justice afin qu’il soit possible de s’attaquer à toutes les formes de violence fondée sur le sexe et le genre.

Fonds canadien d’initiatives locales

Affaires mondiales Canada soutient les efforts des organisations non gouvernementales locales ainsi que des organisations internationales et des gouvernements étrangers pour lutter contre la traite de personnes grâce à des projets à petite échelle qui répondent aux besoins locaux.

Date de modification :