Travail forcé dans les chaînes d'approvisionnement canadiennes

Les cas de travail forcé se retrouvent dans tous les pays et dans tous les secteurs. L’Organisation internationale du Travail estime qu’il y a environ 27,6 millions de victimes du travail forcé dans le monde, dont 17,3 millions dans l’économie privée. Les risques de travail forcé et de travail des enfants sont principalement liés aux chaînes d’approvisionnement mondiales des entreprises. Il y a un risque que les marchandises importées et distribuées au Canada aient été produites avec du travail forcé ou du travail des enfants. Les entités et les institutions fédérales qui font des affaires au Canada ont la responsabilité de veiller à ce que les pratiques d’exploitation soient prises en compte et éliminées de leurs chaînes d’approvisionnement.

Les mesures introduites dans le cadre de l’ancien projet de loi S-211, Loi édictant la Loi sur la lutte contre le travail forcé et le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement et modifiant le Tarif des douanes (la Loi), visent à accroître la sensibilisation et la transparence de l’industrie et à inciter les entreprises à améliorer leurs pratiques.

Des lignes directrices supplémentaires seront élaborées et mises à la disposition des institutions fédérales.

Obligations de soumettre un rapport

Qui doit soumettre un rapport, échéanciers.

Préparer un rapport - entités

Processus, exigences relatives au rapport, lignes directrices.

Soumettre un rapport

Remplir le questionnaire et soumettre votre rapport.

Catalogue

Registre des rapports soumis.

Réponse du Canada

Initiatives fédérales pour lutter contre le travail forcé et le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Ressources

Renseignements supplémentaires, ressources internationales et lignes directrices.

Date de modification :