Les carrières en cybersécurité au sein du gouvernement du Canada

Les professionnels de la cybersécurité au sein du gouvernement du Canada jouent un rôle essentiel dans la protection des citoyens, de l'économie et de la démocratie.

Nous communiquons des renseignements au sujet de ces déroulements de carrière passionnants et mettons en exergue des perspectives de carrière au sein du gouvernement fédéral.

Une carrière passionnante et recherchée

Les activités des professionnels de la cybersécurité

Les professionnels de la cybersécurité protègent les systèmes et les programmes auxquels les Canadiens font confiance des attaques par rançongiciel. La protection de nos banques, de nos télécommunications, de notre électricité, de notre santé, de nos transports, de notre sécurité, de notre approvisionnement alimentaire et d'autres dimensions encore est primordiale pour les Canadiens.

Une carrière dans la cybersécurité


Possibilités d'emploi en cybersécurité au gouvernement fédéral

Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS)

Une carrière dans les cyberopérations auprès du SCRS vous fournit tout un éventail de possibilités. Qu'il s'agisse de protéger les propres systèmes du SCRS ou d'attraper des cyberespions en ligne, vous contribuerez à assurer la sécurité des Canadiens partout au pays et dans le cyberespace. Au SCRS, vous acquerrez constamment de nouvelles compétences, vous repousserez les limites et travaillerez avec les toutes dernières technologies.

La cybersécurité dépasse le monde numérique. Si vous souhaitez une carrière qui vous stimule et qui est remplie de défis dans les deux mondes, rejoignez-nous! Faites la différence en protégeant la sécurité de votre pays. Vous pourriez être notre prochain :

 Posez votre candidature dès maintenant pour faire partie de l'équipe du SCRS

Centre de la sécurité des télécommunications (CST)

Les réseaux et les systèmes du Canada font face quotidiennement à des cybermenaces et, avec l'aide d'employés hautement qualifiés et compétents (comme vous), les activités du CST préviennent et neutralisent les menaces suivantes : activités cybercriminelles, activités terroristes, menaces internes. Unique au sein de la collectivité canadienne de la sécurité et du renseignement, le Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC) compte dans ses rangs des concepteurs et des perceurs de code qui lui permettent d'offrir au gouvernement du Canada des services de sécurité des technologies de l'information (sécurité des TI) et de renseignement étranger (SIGINT).

Au CST, on accomplit un travail important pour assurer la sécurité du Canada et des Canadiens. Faire carrière au CST, c'est avoir la chance de travailler avec les technologies les plus évoluées au monde. De plus, le CST offre :

 Posez votre candidature dès maintenant pour faire partie de l'équipe du CST

Sécurité publique Canada (SP)

Faire une différence tout en relevant le défi du siècle en matière de sécurité nationale et internationale vous intéresse-t-il? Si oui, Sécurité publique Canada est peut-être le bon endroit pour vous. Nous recherchons des personnes capables de résoudre des problèmes et dont la réflexion est à l'avant-garde, qui peuvent travailler dans environnement en évolution rapide pour nous aider à :

Saviez-vous que Sécurité publique Canada dispose d'une équipe de cybersécurité centrée sur les programmes? Cette équipe collabore avec les services et organisations de cybersécurité au pays afin de mieux se préparer à relever les nombreux défis qui se posent au Canada tout évoluant dans le cyberdomaine.

Vous aimes les jeux? Nous créons et exécutons des exercices et des simulations qui étudient la réponse apportée par le Canada aux menaces en matière de cybersécurité. Vous êtes-vous déjà demandé quelles technologies protégeaient la sécurité de nos barrages et de notre approvisionnement en électricité, ou quels systèmes assuraient le passage de l'eau dans nos canalisations? Sécurité publique travaille en étroite collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux à qui il revient d'assurer la sécurité des systèmes de contrôle industriel en offrant des conférences, de la formation technique, des activités de sensibilisation virtuelle. Nous disposons même de notre propre rayon d'action cybernétique.

Si vous êtes à la recherche d'un défi et que vous souhaitez travailler avec une équipe dynamique et diverse, nous aspirons à ce que des gestionnaires de programme et des professionnels de la cybersécurité viennent grossir nos rangs. Faites bouger les choses et faites une différence dès aujourd'hui!

 Posez votre candidature dès maintenant pour faire partie de l'équipe de Sécurité publique

Gendarmerie royale du Canada (GRC)

La protection de la sécurité des Canadiens et la réduction des répercussions et du nombre de victimes de la cybercriminalité vous intéressent-elles? Dans l'affirmative, une carrière au sein du corps policier national du Canada pourrait être pour vous. La GRC dispose d'un grand nombre de postes dans le domaine de la cybercriminalité partout au pays pour les civils comme pour les policiers. Cela comprend :

Aucune autre force policière au Canada n'offre une aussi grande variété et qualité de services que la GRC. Avec des centaines de domaines de spécialisations, civils ou policiers, une carrière à la GRC est remplie de possibilités d'apprentissage continu et de perfectionnement. Si vous voulez changer les choses dans votre collectivité et votre pays, explorez ce que la GRC a à offrir.

 Rejoignez l'équipe de la GRC et découvrez les carrières civiles et policières.

Services partagés Canada

Les Opérations de sécurité de l'infrastructure (OSI) sont chargées de l'exploitation et de la gestion des services de cybersécurité de l'infrastructure des technologies de l'information (TI) du gouvernement du Canada dans le cadre du mandat de Services partagés Canada (SPC). Elles protègent les services d'infrastructure et les données du gouvernement du Canada au moyen d'un modèle de sécurité à plusieurs couches comprenant la défense du périmètre, la prévention des intrusions, les contrôles d'accès, la détection, la sécurité des points terminaux ainsi que la gestion de l'identité, des justificatifs d'identité et de l'accès. Grâce à l'engagement collectif à l'égard de l'excellence, des connaissances techniques, de l'esprit d'équipe ainsi que de la collaboration avec d'autres ministères et organismes, le réseau universitaire, le secteur et les partenaires internationaux, les OSI offrent des services de sécurité de l'infrastructure de renommée mondiale au gouvernement du Canada.

Débouchés principaux au sein des Opérations de sécurité de l'infrastructure

Sécurité du périmètre

Gestion des événements liés à la cybersécurité

Gestion de l'identité, des justificatifs d'identité et de l'accès

Infrastructure secrète et services de passerelle de courrier

 Posez votre candidature dès maintenant pour faire partie de l'équipe de Opérations de sécurité de l'infrastructure (OSI)

Possibilités de stages pour les étudiants

Les ministères et organismes fédéraux suivants offrent des stages en cybersécurité pour les étudiants :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les possibilités de stages pour les étudiants en 2021, consultez la page du Programme fédéral d'expérience de travail étudiant (PFETE).


Ressources documentaires

Les ressources suivantes vous fourniront de plus amples renseignements sur les carrières offertes, sur les lieux où se rendre pour se former, ainsi que sur les salaires, les perspectives d'emploi, les descriptions de tâches, et bien d'autres choses encore.

Ressources professionnelles

Ressources pédagogiques


Témoignages de professionnels de la cybersécurité 

Jetez un œil sur ce que les professionnels actuels de la cybercriminalité dans l'ensemble du gouvernement fédéral disent de leur amour pour leur carrière en cybersécurité et cybercriminalité.

« Je gère une équipe de professionnels dans un domaine spécialisé de la cybersécurité. Notre travail est composé de projets spéciaux, de programmes uniques, de collaboration avec les clients, et bien entendu, de travaux dans notre laboratoire technique. C'est là où les problèmes commencent en ce qui concerne la cybercollaboration, là où le travail est constamment exigeant, mais toujours enrichissant. Je travaille tous les jours dans un domaine que j'aime, avec des gens passionnés par la mission, et dans lequel les projets et programmes auxquels je participe ont un effet non seulement sur la vie des Canadiens, mais aussi sur celle de nos alliés et partenaires. »

- Rob, Manager, Cybercollaboration, Infrastructures essentielles, Sécurité publique Canada (SP)

« Mon travail consiste à enquêter sur les cybermenaces à la sécurité du Canada comme le cyberespionnage, le cybersabotage, et les cyberactivités influencées par l'étranger. Lorsqu'une organisation ou une personne est attaquée, mon travail consiste à découvrir l'auteur de l'attaque et la raison pour laquelle cette organisation ou personne n'a été ciblée. Ce n'est un secret pour personne que le domaine de la cybersécurité est dominé par les hommes. J'invite les femmes à choisir une carrière dans ce domaine, car trop souvent, je suis l'une des rares des femmes qui prend part aux décisions. Il est temps que cela change. Si vous choisissez une carrière dans la cybersécurité, je vous promets que vous vous lancerez dans un extraordinaire parcours d'apprentissage. J'aime travailler pour comprendre les nouvelles technologies, constamment acquérir de nouvelles compétences, et voir les retombées de mon travail. »

- Employée anonyme, Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS)

« Je suis une femme qui aime son travail dans la cybersécurité. J'aime le fait que chaque jour offre la possibilité d'apprendre. Le domaine dans son intégralité est en perpétuelle évolution. Voilà un domaine très stimulant pour les personnes curieuses et qui sont attirées par le fait d'apprendre sur la longue durée. Il n'est pas nécessaire de posséder un bagage dans le domaine des technologies pour être fasciné par ce travail et les capacités importantes qu'il nécessite en résolution de problèmes (j'étais spécialisé en anglais à l'Université). J'apprécie également le fait que mon travail me permette d'améliorer le monde dans lequel nous vivons – ce monde dans lequel la technologie, ainsi que l'efficacité et le caractère sécuritaire de son fonctionnement importent tant pour pratiquement chaque aspect de notre vie. »

- Employé anonyme, gouvernement du Canada

« J'apprécie le fait de diriger une équipe diversifiée et composée de membres civils et militaires qui sont passionnés par la fourniture d'un soutien en matière de cyberdéfense aux opérations militaires et à l'équipe de la Défense. »

- Marilyne, Centre d'opérations des réseaux des Forces canadiennes, ministère de la Défense nationale (MDN) / Forces armées canadiennes (FAC)

« Mon travail est utile et contribue à protéger le Canada. J'aime savoir que je contribue positivement à l'avenir du Canada. »

- Angela, Superviseure, Relations et collaboration avec le milieu universitaire, Centre canadien pour la cybersécurité (CCC)

« Je travaille avec diverses organisations à la défense des priorités du Canada en matière de cybersécurité et de cybercriminalité à l'échelle internationale. J'aime travailler dans le domaine de la cybersécurité, car c'est un espace tellement dynamique et stimulant. Les gouvernements, la société civile et le monde universitaire collaborent pour comprendre comment aborder un environnement de la sécurité en perpétuelle évolution. »

- Nick, Gestionnaire principal de projets, Affaires mondiales Canada (AMC)

« J'ai acquis des expériences extraordinaires en travaillant avec des professionnels de la TI que ce soit lorsqu'ils étaient membres de notre équipe, ou en collaborant avec des partenaires nationaux et internationaux publics et privés. N'ayant pas de bagage en informatique, je suis toujours émerveillé par les techniques novatrices que créent nos cyberprofessionnels pour mener à bien nos enquêtes. »

- Alexandre, Officier responsable de l'Équipe d'enquête sur la cybercriminalité de la Division nationale, Gendarmerie royale du Canada (GRC)

« Le fait de travailler dans le domaine de la cybersécurité au SCRS est très motivant. Il existe tant de possibilités d'apprendre et de s'épanouir. Ce qui est formidable par rapport au travail ici, c'est la possibilité de travailler avec des personnes si dévouées qui proviennent d'horizons divers. Vous ressentez véritablement que le travail que vous faites au quotidien contribue à la protection de notre pays et des Canadiens. »

- Employée anonyme, Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS)

« J'apprécie le fait qu'en tant que professionnel de la cybersécurité je puisse utiliser mes expériences antérieures dans les domaines de l'élaboration d'applications, de l'assurance de la qualité et de la gestion des données, tout en étant mis face à des défis liés aux évolutions techniques constantes créés par des menaces réelles. Mes expériences antérieures se sont révélées essentielles dans le cadre de mes fonctions et m'ont permis d'envisager l'évaluation de la sécurité et l'autorisation des applications à la fois du point de vue de la cybersécurité et de celui de l'élaboration d'applications. »

- Doug, Professionnel de la cybersécurité, Transports Canada (TC)

« Ma carrière dans le domaine de la cybersécurité m'a donné l'occasion d'aider le Canada à aller de l'avant en tant que pays numérique, tout en me permettant de travailler avec de nombreuses personnes exceptionnelles provenant de partout au pays. Je suis toujours très motivé par chaque nouveau projet et défi qui m'est confié dans le cadre de mon travail au SCT. »

- Adam, analyste subalterne, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT)

« La cybercriminalité me stimule au quotidien en raison de sa nature dynamique. J'ai réussi à tirer parti de mon bagage dans les domaines de la TI et de la sécurité nationale pour mieux comprendre la complexité de ce secteur. J'aime beaucoup la collaboration avec les organismes nationaux et internationaux et l'établissement de partenariats. L'apprentissage ne connaît aucune limite, et ce n'est pas le travail analytique qui manque. »

- Angela, Superviseure d'analystes de renseignements, Opérations criminelles de la Police fédérale, Cybercriminalité, Gendarmerie royale du Canada (GRC)

« J'apprécie particulièrement la dimension effrayante et exaltante dans ma carrière en cybersécurité. Le fait de savoir qu'il existe des entités qui tentent de profiter de vous d'une manière ou d'une autre donne un aspect effrayant à cette carrière. En revanche, savoir que l'on fait partie d'un groupe qui tente d'endiguer ces entités procure une joie immense. »

- Justin, Sécurité publique Canada (SP)

« Ma carrière dans le domaine de la politique internationale en matière de cyberespace est axée sur le soutien au cadre existant de comportement responsable des États dans le cyberespace. Je travaille principalement dans le domaine de la cyberdiplomatie à promouvoir la coopération internationale en préservant la stabilité, ainsi que la liberté, l'ouverture et la sécurité dans le cyberespace. Dans mon travail, j'apprécie non seulement l'aspect diplomatique de la collaboration avec les autres ministères des Affaires étrangères, mais aussi la motivation qu'il apporte pour nouer le dialogue et examiner le fonctionnement du monde dans le cyberespace. »

- Arthur, Analyste des politiques, Division de la politique internationale en matière de cyberespace, Affaires mondiales Canada (AMC)

« En tant que professionnel de la cybersécurité, je me concentre sur les forces, la croissance et le perfectionnement professionnel du métier de cyberopérateur. Je veille à ce que les cyberopérateurs reçoivent de la formation afin qu'ils acquièrent les compétences nécessaires pour travailler dans l'univers en perpétuelle évolution du cyberespace. »

- Gail, Direction du développement de la Force cybernétique, ministère de la Défense nationale (MDN) / Forces armées canadiennes (FAC)

« Je m'estime très chanceuse d'avoir passé 33 ans de ma carrière au sein de la GRC. J'ai passé près de 25 ans au Collège canadien de police en tant que responsable de l'Institut d'apprentissage en criminalité informatique à donner des formations en cybercriminalité, en criminalistique informatique, dans le domaine des enquêtes sur l'exploitation des enfants sur Internet, et en collecte de renseignements provenant de sources ouvertes. Depuis avril 2019, je travaille auprès du Groupe national de coordination contre la cybercriminalité de la GRC nouvellement créé (GNC3). Il est tellement stimulant de travailler avec le GNC3 dans la mesure où nous créons un nouveau programme qui contribuera à coordonner et supprimer les rivalités dans le cadre des enquêtes sur la cybercriminalité au Canada. Je me sens particulièrement privilégiée de prendre part à cette initiative. Tout au long de ma carrière, j'ai eu l'occasion de travailler avec des collègues étrangers et j'apprends constamment. »

- France, Groupe national de coordination contre la cybercriminalité, Gendarmerie royale du Canada

Date de modification :