Comité national de spécialistes sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence

Le Comité s'assurera que les efforts du Centre canadien pour mettre en œuvre la Stratégie nationale de lutte contre la radicalisation menant à la violence s'alignera avec les trois priorités de la stratégie récemment lancée: acquérir, communiquer et mettre en application des connaissances, s'attaquer à la radicalisation menant à la violence en ligne et soutenir les interventions.

Ses membres dénotent une vaste représentation d'expérience et d'expertise sur le terrain :

Dre Ghayda Hassan (coprésidente)
Ghayda Hassan est psychologue clinique et professeure en psychologie clinique à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est cotitulaire de la chaire UNESCO–PREV, soit la première chaire au monde à se consacrer à la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violents. Mme Hassan est également chercheure principale au sein de l'équipe RAPS (Recherche et action sur les polarisations sociales) et clinicienne consultante principale au sein de l'équipe clinique Polarisations sociales, équipe désignée par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, qui travaille auprès de jeunes et de familles touchées par les actes d'extrémisme violent perpétrés par des personnes agissant seules.

Peter John M. Sloly (coprésident)
Peter Sloly est un ancien chef adjoint du Service de police de Toronto qui est maintenant associé et leader national du groupe Sécurité et justice chez Deloitte Canada. Il a pris sa retraite du Service de police de Toronto, où il occupait le poste de chef adjoint. Au cours de sa brillante carrière, il a dirigé des stratégies de sécurité publique novatrices, et il a agi en tant qu'ardent défenseur des services de police communautaires et de l'établissement d'un climat de confiance auprès des collectivités. M. Soly a été affecté à deux reprises à la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Kosovo. Il est diplômé de la FBI National Academy et il possède une maîtrise en administration des affaires de l'Université York. Il est également membre du conseil d'administration de CivicAction GTA.

Bob Rae
Bob Rae est professeur de politique publique à Munk School et au Victoria College de l'Université de Toronto. Il agit également comme avocat conseil au cabinet OKT - Olthuis Kleer Townshend LLP. Bob est titulaire d'un diplôme de l'Université de Toronto et de l'Université d'Oxford, où il a reçu la bourse Rhodes. Il a été nommé conseiller de la reine et conseiller privé. Il est Compagnon de l'Ordre du Canada et membre de l'Ordre de l'Ontario. Bob a siégé au Comité chargé de la sécurité et du renseignement, a rédigé un rapport sur l'attentat à la bombe contre Air India, et a été nommé envoyé spécial en 2017 par le premier ministre en ce qui concerne la crise des Rohingyas.

Nina Krieger
Nina Krieger est directrice exécutive (ancienne directrice de l'éducation et conservatrice) au Vancouver Holocaust Education Centre. Mme Krieger est tenue en haute estime pour avoir élaboré des programmes éducatifs et des expositions qui mettent le public au défi d'explorer les questions difficiles soulevées par l'Holocauste, liées à l'histoire, à la culture et à l'éthique. Mme Krieger est également membre de la délégation canadienne à l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste, et elle a été présidente du groupe de travail sur la commémoration et les musées.

Dre Jaspreet Khangura
La Dre Jaspreet Khangura est une urgentologue (FRCPC) à l'hôpital Royal Alexandra et au centre de santé communautaire du Nord-Est à Edmonton, en Alberta. Après avoir obtenu son diplôme en médecine de l'Université de la Colombie-Britannique, Mme Khangura a obtenu une maîtrise ès sciences en soins de santé fondés sur l'expérience clinique (avec mention) et une maîtrise ès sciences Neurosciences de l'Université d'Oxford, où elle a étudié en tant que boursière Rhodes. Elle a également été boursière Jeanne Sauvé de 2015 à 2017. Mme Khangura est diplômée du programme de médecine d'urgence de l'Université de l'Alberta et elle cherche à améliorer les résultats en matière de santé des populations vulnérables et marginalisés.

Dillon Black
Dillon Black, M.S.S. (iel) est féministe de genre non conforme et défend la lutte contre la violence et des droits de la communauté LGBTQ+. Dillon étudie actuellement au doctorat dans le cadre du projet d'égalité du département de criminologie de l'Université d'Ottawa. Au cours des sept dernières années, ses travaux ont été menés de concert avec la Coalition d'Ottawa contre la violence faite aux femmes en vue d'améliorer la reddition de comptes par les institutions en ce qui a trait à la violence fondée sur le sexe de façon à répondre aux besoins des groupes marginalisés tant localement qu'au niveau national. En 2018, Dillon Black figure parmi les 100 personnes les plus influentes quant aux politiques mondiales sur l'égalité des genres.

Max FineDay
Max FineDay est membre de la Première Nation de Sweetgrass sur le territoire du Traité no 6 (Saskatchewan), et il travaille activement à la réconciliation des peuples autochtones et non autochtones. M. FineDay est directeur exécutif d'Échanges Racines canadiennes, un organisme qui crée des ponts entre les jeunes Autochtones et non Autochtones au Canada en facilitant le dialogue et en renforçant les relations au moyen de programmes de leadership. M. FineDay travaille en tant que conseiller du président du Club économique du Canada, la fondation Laidlaw et fait partie du Conseil national provisoire de réconciliation.

Rizwan Mohammad
Rizwan Mohammad est un coordonnateur d'engagement civique musulman canadien. Diplômé de l'Université de Toronto, spécialisé en histoire islamique et en philosophie, M. Mohammad a été au service d'associations d'étudiants musulmans partout au Canada et a coordonné des initiatives de promotion du Conseil national des musulmans Canadiens (CNMC). Au cours des dix dernières années, M. Mohammad a coordonné des projets nationaux pour le Conseil Canadien des femmes musulmanes (CCFM). Son travail consiste surtout à inciter les jeunes Canadiens à participer à des activités créatives conçues pour renforcer la société civile. Ces projets lui ont permis d'explorer de quelle façon la citoyenneté active peut renforcer la résilience sociale et comment l'engagement civique peut aider à prévenir la radicalisation menant à la violence. M. Mohammad se spécialise dans le développement des jeunes, l'éducation civique, la formation sur l'engagement civique et le renforcement des capacités communautaires.

Irfan Chaudhry
Irfan Chaudhry est chercheur dans le domaine des crimes haineux et directeur du bureau des droits de la personne, de la diversité et de l'équité à l'Université MacEwan. Il a agi comme spécialiste des relations raciales dans le cadre du projet Racism Free Edmonton (Non au racisme à Edmonton) et a cofondé le concours de vidéo « The Mosquers », qui est destiné aux jeunes musulmans de la région. Alors qu'il était membre du comité contre les crimes haineux de l'Alberta, M. Chaudhry a également joué un rôle de premier plan dans la création du site Web StopHateAB.ca, une plateforme tierce conçue pour signaler et recenser les incidents haineux qui se produisent en Alberta.

Dre Shelly Whitman
Shelly Whitman est directrice exécutive de la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative, et elle est considérée comme une experte en la matière dans le dossier des enfants-soldats. Professeure chevronnée, elle a enseigné en développement international et en sciences politiques à l'Université de Dalhousie, à l'Université Saint Mary's et à l'Université du Botswana. Mme Whitman a aussi élaboré d'importantes ententes et politiques internationales sur la protection des enfants. Ses travaux de recherche portent de manière générale sur les questions liées à la paix, au développement et à la sécurité humaine.

Date de modification :