Mesures de soutien à l’intention des victimes et des survivants

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de traite de personnes et que vous avez besoin d’une aide immédiate, veuillez faire ce qui suit :

  • appelez la Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes au 1-833-900-1010
  • appelez votre service de police local
  • composez le 911

Sur cette page :

Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes

La Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes est un service multilingue et confidentiel qui relie les victimes et les survivants de traite de personnes aux responsables d’application de la loi, à des refuges d’urgence et à d’autres services tenant compte des traumatismes.

Le Canadian Centre to End Human Trafficking (CCTEHT) (en anglais seulement), est une organisation non gouvernementale qui a lancé la Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes le 29 mai 2019. Grâce à du financement fédéral, cette initiative, une première du genre au Canada, la ligne d’urgence est accessible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, 365 jours par année. Elle relie les victimes et les survivants de la traite de personnes aux organisations d’application de la loi, aux refuges d’urgence, à des possibilités d’hébergement de transition, à des mesures de soutien à long terme, à des conseillers et à toute une gamme d’autres services tenant compte des traumatismes. Les services sont offerts dans plus de 200 langues et sont accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes et aux muets.

Veuillez consulter le site Web de la Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes pour avoir accès à l’annuaire national des services sociaux, à du matériel éducatif/de sensibilisation ainsi qu’à des rapports et des produits de recherche.

Si vous êtes victime ou que vous croyez que quelqu’un l’est, appelez la Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes au 1-833-900-1010.

Ligne nationale de l’Association canadienne d’échec au crime

Si vous voulez déclarer de façon anonyme un cas de traite de personnes, veuillez appeler la Ligne nationale de l’Association canadienne d’échec au crime au 1-800-222-TIPS(8477).

Permis de séjour temporaire

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) peut aider à protéger les victimes de traite de personnes en leur offrant un statut d’immigration au moyen d’un permis de séjour temporaire (PST) spécial. Un PST fournit un statut d’immigrant officiel au Canada à des victimes potentielles et peut être délivré pour une durée pouvant atteindre 180 jours. Selon la situation de la personne, les PST peuvent être délivrés à nouveau à la fin de la période de 180 jours.

Les victimes de traite de personnes qui bénéficient d’un PST sont admissibles à des prestations de soins de santé et du counseling contre les traumatismes et peuvent aussi présenter une demande de permis de travail.

Au Canada, les victimes de traite de personnes n’ont pas à témoigner contre leur trafiquant afin d’obtenir un statut de résident temporaire ou permanent. Il n’y a pas de frais associés à la délivrance d’un PST initial ou à un permis de travail à des victimes de traite.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Protection et aide accordées aux victimes de la traite de personnes.

Travailleurs étrangers temporaires

Le droit canadien protège tous les travailleurs au Canada, y compris les travailleurs étrangers temporaires. Votre employeur :

Chaque province et chaque territoire compte un bureau qui est responsable des lois sur le travail et l’emploi. Une personne à votre bureau local des normes d’emploi et du travail peut vous parler des salaires équitables, des heures de travail, des périodes de repos et des conditions de travail et fournir d’autres services.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Travailleurs étrangers temporaires – Vos droits sont protégés.

Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe

Le Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe (VFS) est exploité par Femmes et Égalité des genres Canada et est le point focal de la Stratégie contre la violence fondée sur le sexe du Canada.

Vous pouvez consulter le site du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe pour avoir accès rapidement à des ressources et des renseignements pertinents sur le contenu lié à la VFS, des services de soutien aux personnes victimes de VFS et apprendre des renseignements sur les programmes de financement accessibles et les occasions qui sont offertes.

Répertoire des services aux victimes

Pour obtenir des renseignements sur les ressources offertes aux victimes de la traite de personnes dans votre collectivité, veuillez consulter le Répertoire des services aux victimes du ministère de la Justice. Le Répertoire des services aux victimes a été créé pour aider les victimes et les personnes à trouver des services à l’intention des victimes de crime à l’échelle du Canada et dans leur collectivité.

Rôles et ressources des provinces/territoires

Au Canada, la protection des victimes de crime est une responsabilité commune des gouvernements fédéral et provinciaux/territoriaux. Les services fournis aux victimes de traite de personnes sont administrés par les provinces/territoires, qui peuvent recevoir du financement du gouvernement fédéral. Ces services incluent : des services de santé, de l’hébergement d’urgence, des services sociaux, y compris une aide financière d’urgence et des programmes d’aide juridique dans le cadre desquels l’admissibilité est fondée principalement sur les besoins financiers. D’autres services sociaux, comme des banques alimentaires, peuvent aussi être fournis par des organisations de la société civile.

Certaines provinces et certains territoires ont aussi adopté des politiques et des programmes pour aider à réduire l’incidence de la traite de personnes et fournir du soutien aux victimes.

Province de l’Alberta

Province de la Colombie-Britannique

Province du Manitoba

Province du Nouveau-Brunswick

Province de Terre-Neuve-et-Labrador

Territoires du Nord-Ouest

Province de la Nouvelle-Écosse

Territoire du Nunavut

Veuillez communiquer avec votre travailleur des services communautaires et sociaux ou le bureau de la GRC.

Province de l’Ontario

Province de l’Île-du-Prince-Édouard

Province du Québec

Province de la Saskatchewan

Territoire du Yukon

Consultez la section des Outils et ressources de lutte contre la traite de personnes pour de plus amples renseignements sur la façon dont les provinces et les territoires du Canada sont déterminés à combattre la traite de personnes.

Date de modification :