Intervention et surveillance

Opérations quotidiennes

Activités quotidiennes du Centre des opérations du gouvernement

Objets de surveillance du COG

Le COG surveille l'information provenant des partenaires canadiens et internationaux ainsi que des sources d'information publiques en ce qui a trait aux possibilités d'urgence et d'incident d'intérêt national appartenant aux catégories suivantes :

D'origine naturelle
p. ex. santé humaine ou animale; tornades; inondations, ouragans; feux de forêt; tsunamis, éruptions de volcans; tremblements de terre; avalanches; sécheresse; glissements de terrain. Voir Les catastrophes naturelles au Canada
D'origine anthropique

p. ex.

D'origine intentionnelle
p. ex. substances chimique, biologique, radiologique, nucléaire, explosive (CBRNE); désordre civil (protestation ou manifestation); cybermenaces
D'origine non intentionnelle
p. ex. désastre écologique, pollution ou accident industriel; panne des infrastructures essentielles (panne de courant); matières dangereuses (radiologiques ou nucléaires); lancement spatial; problèmes aériens, maritimes ou ferroviaires.
Sécurité nationale
p. ex. décès d'un représentant fédéral dans l'exercice de ses fonctions; terrorisme; lancement/test de missiles; colis suspects
Biens matériels
p. ex. impacts aux édifices et services fédéraux
Événements majeurs
p. ex. le Sommet des G7, jeux panaméricains, parapanaméricains ou olympiques.

Rapports du Centre de surveillance

Le Centre de surveillance est le centre du COG qui surveille et signale en tout temps les enjeux actuels et en devenir à l'échelle canadienne et internationale qui peuvent porter atteinte à notre intérêt national. Les agents du Centre de surveillance doivent présenter une analyse aux hauts responsables, aux entités fédérales, provinciales et territoriales ainsi qu'aux organismes non gouvernementaux.

Les rapports du Centre de surveillance porte sur les éléments suivants.

Fiches des opérations quotidiennes

Ces fiches sont tirées de renseignements non classifiés de ministères et d'organismes à l'usage officiel d'organismes nationaux et étrangers de gestion des urgences, des responsables des infrastructures essentielles et de la collectivité de la gestion des urgences. Les renseignements contenus dans les dossiers des opérations quotidiennes respectent les critères de rapport du COG.

Généralement, les fiches d'opération comportent

  • Un aperçu national des conditions météorologiques importantes au Canada pour 24 heures et de deux à cinq jours par semaine
  • L'activité météorologique tropicale qui pourrait avoir un effet nuisible pour l'Atlantique Nord ou le Pacifique Est
  • La météorologie spatiale, comme une tempête solaire, et ses effets potentiels sur l'infrastructure essentielle
  • Les descriptions et mises à jours de fiches portant sur des incidents nouveaux, en cours et imminents, des événements spéciaux et ceux qui se rapportent aux feux de forêt et aux inondations
Secteur géomatique

Le COG a l'autorisation d'utiliser l'imagerie par satellite et coordonne toutes les demandes RADARSAT en aide à la surveillance provenant des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux aux prises avec des problèmes de gestion des urgences. Le COG coordonnent les photos aériennes et les images satellites pour ses partenaires de gestion des urgences dans leurs activités de planification et d'intervention. Cela comprend notamment l'imagerie de la mission de la Constellation RADARSAT de l'Agence spatiale canadienne, les photos du Programme national de surveillance aérienne de Transport Canada et l'activation de la Charte Internationale Espace et Catastrophes Majeures.

En plus des interventions durant les situations d’urgence, le secteur géomatique apporte son soutien à ses partenaires à l’aide de produits géomatiques, comme les cartes animées du Web, les cartes statiques, et les infographiques thématiques pour les activités de planification et de préparation, et fournit de l’information géomatique sur les événements imminents. De plus, il tient à jour les cartes Web en ligne, qui constituent un dépôt de données fiables recueillies auprès de partenaires pour offrir un guichet unique en vue de dossiers au système d’information géographique (SIG).

Notifications et alertes éclairs
Les notifications et les alertes éclairs du COG sont des outils de signalement servant à envoyer de l'information sur des incidents imminents. Les alertes éclairs sont transmises aux hauts fonctionnaires, comme les sous-ministres, pour leur présenter rapidement des renseignements sur des incidents qui n'ont pas encore franchi le seuil de signalement. Les notifications, quant à elles, sont émises aux bureaux et partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux de gestion des urgences lorsqu'un incident potentiel ou réel d'intérêt national correspond aux critères de signalement du COG.

Critères de signalement et activation

Dans certaines circonstances et selon la portée de l'incident, le COG active et peut former une équipe d'intervention selon les critères de signalement suivants :

Selon la nature et l'ampleur de l'incident, le COG peut modifier son niveau d'intervention. En effet, les niveaux d'intervention dépendent de la complexité et de certains facteurs, comme le besoin de coordination, de ressources et d'aide du gouvernement fédéral. Les niveaux d'activation sont fonction de normes internationales, de la façon suivante :

Niveau 1 – Production de rapports
La principale préoccupation demeure la sensibilisation et elle implique des activités accrues de surveillance et de production de rapports. Lorsque l'activation se fait à ce niveau, il y a un flux supplémentaire de communication et d'information entre les bureaux régionaux de Sécurité publique et leurs partenaires respectifs.
Niveau 2 – Évaluation des risques et planification
Le niveau 2 implique d'évaluer les risques, d'analyser les menaces et leurs impacts potentiels, les incidences sur les ressources et les lacunes en matière d'intervention. C'est à ce point que se manifeste la possibilité d'un besoin d'aide de la part du gouvernement fédéral. À la lumière de cette évaluation, un plan intégré d'intervention peut être élaboré et les partenaires se préparent à envoyer leurs experts et leurs agents de liaison au COG.
Niveau 3 - Coordination de l'intervention fédérale
Au niveau 3, la coordination fédérale-nationale et régionale-fédérale est en marche et le COG travaille de concert avec les bureaux régionaux de Sécurité publique pour remédier aux demandes en cours et prévoir les demandes potentielles d'aide fédérale. C'est à ce niveau que le COG peut décider d'envoyer des agents de liaison au bureau régional ou à d'autres institutions du gouvernement fédéral.
Date de modification :