Services de police dans les collectivités autochtones

Programme des services de police des Premières Nations

Sécurité publique Canada offre de l’aide financière destinée à soutenir la prestation de services de police professionnels, dédiés et adaptés aux collectivités inuites et des Premières Nations. Le Programme est régi par la Politique sur la police des Premières Nations, laquelle constitue un cadre national pour la prestation de services de police dans les collectivités inuites et des Premières Nations. Les services de police sont soutenus conformément à des ententes tripartites sur les services de police négociées par le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux et les collectivités inuites et des Premières Nations. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux fournissent des fonds dans le cadre de ces ententes.

Il existe deux principaux types d’ententes de services de police :

En 2015-2016, le Programme des services de police des Premières Nations (PSPPN) a déjà fourni plus 120 millions de dollars pour financer :

La suite

Beaucoup de choses ont changé dans le monde policier depuis le début des années 1990, années au cours desquelles la Politique sur la police des Premières Nations a été adoptée. Même si le Programme a eu des répercussions positives mesurables dans les collectivités inuites et des Premières Nations où il est en place, les collectivités autochtones ont encore des taux de criminalité plus élevés que les autres collectivités du Canada, ainsi que des facteurs socioéconomiques uniques.

Ralph Goodale

« Je veux écouter très attentivement pour entendre ce que vous avez à dire et pour bénéficier de vos conseils et de votre sagesse. »

- Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, M. Ralph Goodale, qui a pris la parole pendant le Forum sur la sécurité publique et les services de police autochtones de l’Assemblée des Premières Nations, qui a eu lieu à Regina, en Saskatchewan, le 30 mars 2016.

Le gouvernement du Canada s’engage à renouveler sa relation avec les peuples autochtones en refondant cette importante relation sur le respect, la coopération et le partenariat. Il travaillera notamment en plus étroite collaboration avec les organisations et les collectivités autochtones dans le but de soutenir les priorités communes et de mieux répondre à leurs besoins. Les services de police et la sécurité communautaire ne font pas exception. Par exemple :

Sécurité publique Canada continuera de mobiliser les organisations et les collectivités autochtones ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux pour s’assurer que les collectivités autochtones de l’ensemble du pays continuent de bénéficier de services de police professionnels, dédiés et adaptés sur le plan culturel.



Date de modification :