Réunion ministérielle des cinq pays

Sécurité publique Canada joue un rôle important dans l'établissement et le renforcement de relations pour le compte du gouvernement du Canada. Pour assurer la sécurité des Canadiens, il faut collaborer avec un large éventail de partenaires, notamment les services de renseignement, les autres intervenants nationaux et les alliés internationaux. Sécurité publique Canada participe à des groupes multilatéraux clés, dont les suivants :

Sécurité publique Canada discute avec des membres de chacun de ces groupes pour faire avancer les priorités du Canada en matière de sécurité. Ces discussions sont tenues dans le cadre de forums multilatéraux auxquels participent des organisations des Nations Unies, et dans le cadre de la réunion ministérielle annuelle des cinq pays.

Le Groupe des cinq

Le Groupe des cinq consiste en une alliance des services de renseignements de l'Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et des États-Unis. Ces pays partenaires échangent un grand éventail de renseignements les uns avec les autres dans le cadre d'une des ententes multilatérales les plus unifiées au monde.

L'entente du Groupe des cinq se distingue des autres ententes parce que les parties sont liées par une langue commune, une confiance qui persiste depuis des décennieset l'intérêt commun de faire appliquer une loi conforme aux normes et règles internationales relatives aux droits de la personne. Ces aspects favorisent l'échange d'information entre les partenaires et la coordination de leurs interventions visant à protéger leurs intérêts nationaux communs.

Forum international

La réunion ministérielle des cinq pays est un forum permettant aux ministres de la Sécurité des pays du Groupe des cinq de se rencontrer et de discuter de possibilités de collaboration. Cette réunion a été fondée en 2012 en marge d'une réunion du Quintet des procureurs généraux (également appelé « le Quintet »). Le Quintet est un groupe composé des procureurs généraux des pays partenaires du Groupe des cinq, qui travaillent pour faire avancer les questions juridiques d'importance commune. Il a été créé pour encourager les ministres de la Sécurité à discuter d'un éventail complet de questions liées à la sécurité publique et à la sécurité nationale qui touchent chacun des partenaires, ainsi qu'à coordonner leurs interventions. Le forum a également été créé pour encourager les ministres à fournir des conseils stratégiques aux groupes de hauts fonctionnaires des partenaires du Groupe des cinq, dont le groupe Border Five, qui se concentre sur la sécurité des frontières et la facilitation du commerce, et le groupe Critical 5, qui se concentre sur les infrastructures essentielles et la résilience.

À cette réunion, le Canada est représenté par le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada.

En marge de la réunion ministérielle se tient aussi une réunion des ministres de la Sécurité des pays du Groupe des cinq et du Quintet, laquelle sert à faire le pont dans les discussions entre ces deux groupes. Le ministre de la Justice représente le Canada aux réunions du Quintet.

La première réunion ministérielle des cinq pays a eu lieu en 2013. Voici ci-après la liste des pays qui ont tenu les réunions :

Tous les membres du Groupe des cinq ont tenu la réunion depuis 2013. La prochaine devrait avoir lieu en Nouvelle-Zélande.

2022

États-Unis (Washington, DC)

2021

Nouvelle-Zélande (virtuel)

2020

Nouvelle-Zélande et Royaume-Uni (virtuel)

2019

Royaume-Uni (Londres)

2018

Australie (Gold Coast)

2017

Canada (Ottawa)

2016

États-Unis (Washington, DC)

2014-2015

Royaume-Uni (Londres)

2013

États-Unis (Monterey, Californie)

Avantages de la réunion ministérielle des cinq pays

Collaboration internationale

La réunion ministérielle des cinq pays est l'occasion pour les ministres de la Sécurité et de l'Immigration du Canada de faire avancer les priorités de leur mandat. Sur la base des discussions de la réunion ministérielle, plusieurs nouvelles initiatives et engagements sont proposés chaque année. Sécurité publique Canada travaille en étroite collaboration avec ses alliés pour mettre en œuvre ces propositions et pour faire progresser les priorités du Canada en matière de sécurité nationale en harmonie avec les partenaires du Groupe des cinq. Par exemple, le 5 mars 2020, le Canada a accueilli favorablement la publication des Principes volontaires pour contrer l'exploitation et l'abus sexuels des enfants en ligne. Ces principes visent à fournir un cadre pour lutter contre l'exploitation et les abus sexuels des enfants sur

Internet, et à stimuler les mesures proactives et collectives des partenaires du Groupe des cinq. Les principes volontaires sont une proposition clé issue de la réunion ministérielle des cinq pays de 2019.

De plus, le Canada, les partenaires du Groupe des cinq avec le Japon et l'Inde ont publié le 11 octobre 2020 une déclaration commune sur les défis en matière de sécurité publique liés au chiffrement contrôlé par l'utilisateur de bout en bout.

Plus récemment, Le Canada et ses partenaires du Groupe des Cinq ont publié une déclaration conjointe (en anglais) sur la menace des rançongiciels, dans laquelle le Groupe des Cinq reconnait le danger que représente cette cyberactivité malveillante pour leurs citoyens, organisations, et infrastructures essentielles respectifs. Nous nous sommes engagés à collaborer et à unir nos efforts pour prévenir, décourager et contrer cette menace croissante.  

Coordination fédérale

La réunion ministérielle des cinq pays est un exemple de la manière dont l'alliance du Groupe des cinq contribue à renforcer non seulement les efforts de coopération internationale du Canada, mais aussi les efforts nationaux. C'est le cas notamment du rôle de chef de file de Sécurité publique Canada dans la réunion ministérielle des cinq pays, qui nécessite une coordination importante au sein du gouvernement fédéral. Les résultats du forum touchent de nombreux ministères et organismes fédéraux dans l'ensemble de la fonction publique. Ainsi, Sécurité publique Canada travaille avec le milieu canadien de la sécurité nationale, dont le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le ministère de la Défense nationale (MDN), pour rationaliser et renforcer la réponse du Canada à un certain nombre d'enjeux liés à la sécurité nationale.

L'ajout récent des ministres de l'Immigration à la réunion ministérielle des cinq pays a également permis d'améliorer les efforts de collaboration de Sécurité publique Canada avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Cette collaboration ministérielle a permis d'améliorer l'intervention du Canada face à la lutte contre les problèmes transfrontaliers, notamment l'exploitation et les abus sexuels des enfants, la traite de personnes, le crime organisé et la sécurité des frontières.

Résultats et réalisations

À la fin de chaque réunion ministérielle des cinq pays, les ministres conviennent, après négociation, d'un certain nombre de résultats et de mesures, qui sont résumés dans des communiqués officiels et des déclarations spéciales. Les sujets abordés vont des menaces cybernétiques et en ligne à la lutte contre le terrorisme et au cryptage en passant par les frontières.

Date de modification :